Opposés ce dimanche à l’occasion de la 1ère journée du groupe B de la CAN 2015, la Tunisie et le Cap Vert ont finalement partagé les points (1-1), à l’issue d’une partie équilibrée.


Attendus pour leur entrée en lice dans le groupe B de la CAN 2015, la Tunisie et le Cap Vert n’ont finalement pu se départager sur la pelouse d’Ebibeyin (1-1). Ce n’est pourtant pas faute de s’être procuré des occasions des deux côtés. Si après de nombreuses interrogations Georges Leekens avait fait le choix de revenir à une défense à quatre, son arrière-garde se montrait fébrile dès le coup d’envoi avec une tête de Varela qui terminait sa course sur le poteau de Mathlouthi (2e).

Avertissement sans frais pour des Aigles de Carthage beaucoup trop timides et peu inspirés, mais dangereux sur les coups de pieds arrêtés de Khazri et les accélérations d’Akaichi. Remuant, mais trop esseulé, l’attaquant de l’Espérance de Tunis s’employait pour créer le danger. Sa tête était proche de faire mouche mais était finalement repoussée par Dias (15e).

Rare velléité offensive dans une rencontre disputée sur un faux-rythme qui convenait plus aux Cap-verdiens. Tranchants sur les côtés, les hommes de Rui Aguas mettaient les défenseurs tunisiens à l’épreuve, mais péchaient dans le dernier geste. Mathlouthi, intraitable dans ses buts, s’employait pour repousser la frappe d’Heldon (17e) et gagner son duel devant Djaniny (30e).

Mathlouthi intraitable, ou presque

De quoi permettre aux siens de regagner les vestiaires sans concéder l’ouverture du score et surtout revenir avec de meilleures intentions, à l’image du duo Khazri-Moncer plus incisif. Mais une nouvelle fois les Requins Bleus répondaient sur un contre éclair au bout duquel Kuca pensait trouver le chemin du but, avant de voir Ben Youssef écarter le danger sur sa ligne (56e). Sauvetage décisif car les Cap-verdiens flanchaient physiquement, ce dont profitaient leurs adversaires. Sur un débordement de Maaloul, Moncer s’arrachait au second poteau pour reprendre le centre et faire trembler les filets (1-0, 70e).

Menés, les insulaires jouaient leur va-tout avec notamment l’entrée en jeu de Mendes. Choix payant lorsque Ben Youssef se mettait à la faute et fauchait Heldon pour donner un penalty au Cap Vert. L’attaquant du Sporting ne se faisait pas prier pour se faire justice et transformer la sentence (1-1, 77e). Malgré les entrées de Msakni et Rjaibii côté tunisien, il était dit qu’il n’y aurait pas de vainqueur…

Ce résultat offre un statut-quo dans cette poule, toutes les équipes se retrouvant avec un seul point après le match nul entre la Zambie et la RDC (1-1). Dans ce contexte, la 2e journée s’annonce déjà disputée.

 Les compositions de départ

Tunisie : A. Mathlouthi – S. Ben Youssef, Abdennour, Maaloul, H. Mathlouthi – Saihi, Nater, Moncer – Khazri, Akaichi, Chikhaoui.

Cap Vert : Dias – C. Tavares, F. Varela, Barros, I. Tavares – Macedo, Kuca, Rocha, Lima – Djaniny, Heldon.