Vainqueur 2-1 de la Guinée Equatoriale en match en retard de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017, le Bénin revient à deux points du Mali dans le groupe C et s’impose comme l’actuel meilleur deuxième tous groupes confondus.


Le Bénin ne lâche rien. Opposés à la Guinée Equatoriale en match en retard de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017, les Ecureuils se sont imposés 2-1 dimanche. Ils reviennent ainsi à deux points du leader du groupe, le Mali, déjà qualifié, et se hissent même au rang de meilleur deuxième tous groupes confondus avec 11 points au compteur. De quoi les inciter à l’optimisme alors que les deux meilleurs deuxièmes des 13 groupes valideront leur billet pour la phase finale.

Privés de Gestede, Gounongbe et Mounié et peu flamboyants en première période, les hommes d’Omar Tchomogo s’en sont d’abord remis à deux arrêts de Farnolle, avant de trouver la faille à l’autre bout du terrain par Adenon, de la tête sur coup-franc (1-0, 24e). Mais Sessègnon butait sur Ovono avant la pause et le Nzalang Nacional égalisait à l’heure de jeu grâce à Ivan Zarandona sur un but similaire au premier (1-1, 57e). Pour le Bénin, la délivrance est finalement venue de Djigla qui a permis de redonner un avantage définitif dans la foulée (2-1, 59e). La fin de match sera plus tranquille pour les locaux après l’expulsion d’Iban Edu (64e) puis du sélectionneur Esteban Becker (80e) dans le camp adverse.


Bénin vs Guinée Equatoriale (2-1… par afrikfoot

Le Bénin peut savourer puisque ce match aurait pu ne jamais avoir lieu ! Sous le coup d’une suspension au moment de la date initiale de la rencontre, les Ecureuils ont pu obtenir un délai de grâce auprès de la FIFA pour se mettre en règle entre-temps et donc gagner le droit de disputer la partie. Ça en valait la peine ! En cas de succès à Bamako en septembre face au Mali, le Bénin s’assurerait en effet la première place du groupe en même temps que la qualification. Dans le cas contraire, les Ecureuils devront espérer qu’ils resteront parmi les deux meilleurs deuxièmes.

 Le onze de départ du Bénin : Farnolle – Adéoti, Salomon, Adénon, Kiki – Bello, Koukou, Sessègnon – Dossou, Poté, Djigla