wwww-3.jpg

Déjà qualifié pour les quarts de finale de la CAN 2017, le Ghana tentera d’assurer la 1ère place du groupe D ce mercredi à 19h GMT face à l’Egypte, qui a besoin d’un point pour valider son billet. Ce résultat scellerait le sort du Mali, qui doit battre l’Ouganda pour se qualifier tout en espérant un faux-pas des Pharaons.


Alors que 7 des 8 qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2017 sont déjà connus, l’Egypte et le Mali se disputent à distance le dernier ticket mercredi à partir de 19h GMT (20h à Paris) à l’occasion de la 3e et dernière journée du groupe D. Face à un Ghana déjà qualifié mais pas encore assuré de la première place, les Pharaons devront prendre un point minimum pour valider leur billet. Un scénario que redoute le Mali, qui n’a plus son destin en main.

Pour se qualifier, les Aigles doivent battre l’Ouganda, déjà éliminé, tout en espérant une défaite de l’Egypte. Entre le Mali et les Pharaons, qui compteraient tous deux 4 points, tout se jouerait alors à la différence de buts voire au nombre de buts marqués. Pour en arriver là, les hommes d’Alain Giresse devront enfin inscrire leur premier but dans cette CAN, alors que la réussite les fuit, à l’image de la seconde période face au Ghana (0-1) samedi, et remporter leur premier match dans la compétition depuis la petite finale de l’édition 2013 (5 rencontres sans succès).

Le Ghana, déjà la tête aux quarts ?

« On est tous confiants pour la qualification. On va jouer le match pour le gagner en espérant que le Ghana va battre l’Egypte. Il y a le moral. J’ai déjà vécu pareil cas avec mon club. Donc je reste confiant et optimiste« , a tempéré l’attaquant de La Gantoise, Kalifa Coulibaly, au micro du site Footmali.com. Incertitude supplémentaire pour les Aigles, Bakary Sako et Yves Bissouma ont ressenti des douleurs et interrompu prématurément l’entraînement de mardi, tandis qu’Adama Traoré et Samba Sow sont toujours ménagés.

Pour ne rien arranger aux affaires des Maliens, le Ghana pourrait aligner un onze en partie remanié face à l’Egypte. « Il n’y a pas de rivalité avec l’Egypte« , a calmé le milieu offensif ghanéen André Ayew alors que les Black Stars se sont inclinées 2-0 face aux Pharaons en éliminatoires du Mondial 2018 en novembre. « La différence entre eux et nous c’est que nous sommes en quart de finale. On utilisera ce match pour préparer le quart de finale. » Voilà qui risque de ne pas faire les affaires du Mali…

 Le programme de mercredi (Groupe D) :

19h GMT (20h Paris), Egypte-Ghana, Port-Gentil

19h GMT (20h Paris), Ouganda-Mali, Oyem

 Sur le même sujet : égalité au classement, mode d’emploi

wwww-3.jpg
egypte_vs_ghana.jpg
ouganda_vs_mali.jpg