Avec pas moins de 15 rencontres au programme, la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2017 va s’achever en beauté mardi. Si pour certaines sélections, comme le Maroc, le Sénégal et l’Algérie, la qualification pourrait déjà être en poche, d’autres comme la Guinée et le Nigeria ont beaucoup à perdre.


On aura rarement vu autant d’affiches au mètre carré ! Tout au long de la journée de mardi, pas moins de 15 rencontres vont mettre aux prises les cadors du continent en clôture de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2017. Et pour certaines sélections, cette 4e levée pourrait s’achever en apothéose. C’est notamment le cas du Maroc, pour qui la donne est simple : une victoire face au Cap Vert à Marrakech et les Lions de l’Atlas seront de la partie au Gabon en 2017 ! S’ils font preuve d’autant de sérieux qu’à l’aller (0-1), les hommes d’Hervé Renard devraient parvenir à leurs fins.

L’Algérie pourrait toucher au but elle aussi si elle confirme son carton de l’aller (7-1) à Addis-Abeba face à l’Ethiopie. Le billet sera officiellement en poche en cas de succès des Verts combiné à une défaite ou un nul des Seychelles au Lesotho. « Le match sera compliqué. On fera tout pour l’emporter même si nous savons que ce match sera différent de celui de vendredi, surtout que l’Ethiopie va chercher à réagir« , a prévenu Saphir Taïder.

La Tunisie et le spectre Adebayor

Autre équipe qui peut prétendre à la qualification dès mardi : le Sénégal. Vainqueurs du Niger 2-0 à l’aller, les Lions de la Teranga devront parvenir à remettre ça malgré les 40°C qui règnent à Niamey ! « Le plus dur reste à faire, mais nous allons là-bas pour prendre les trois points« , lance Kara Mbodj. Une victoire combinée à un nul entre la Namibie et le Burundi et la qualification sera entre les mains du Sénégal.

Pour d’autres en revanche, la tension sera plus présente. En s’imposant 1-0 face au Togo, la Tunisie a rejoint les Eperviers en tête du groupe, mais les Aigles de Carthage doivent désormais tenir le choc à Lomé, sous peine de se retrouver à nouveau décrochés. Pour ne rien arranger, Jamel Saihi et Anis Badri sont forfaits, tandis qu’Emmanuel Adebayor pourrait renforcer la sélection de Tom Saintfiet.

La RDC prête à remettre ça !

Même cas de figure pour le Burkina Faso qui doit lui aussi ramener au moins le match nul d’Ouganda, ou encore pour la RD Congo. Vainqueurs de l’Angola à l’aller (2-1), les Léopards ont été provisoirement dépassés par la Centrafrique en tête du groupe, lundi. En attendant de régler leurs comptes avec les Fauves, ils devront faire au mieux à Luanda. « On va chercher la victoire« , a promis le sélectionneur Florent Ibenge, en espérant que les Palancas Negras se découvrent davantage.

Le Cameroun aura quant à lui beaucoup à se faire pardonner après son match nul décevant contre l’Afrique du Sud (2-2). Une défaite des Lions Indomptables à Durban serait en tout cas dramatique puisqu’elle remettrait les Bafana Bafana dans la course tout en permettant à la Mauritanie, en déplacement en Gambie, de s’emparer des commandes du groupe. Perturbée par le départ précipité de Seydou Doumbia, la Côte d’Ivoire abordera elle aussi son déplacement au Soudan avec vigilance. Après avoir décroché une première victoire poussive (1-0) face aux Crocodiles du Nil vendredi, les champions d’Afrique devront impérativement éviter la défaite à Khartoum sous peine de perdre la maîtrise de leur destin dans ce groupe à trois si particulier où seul le premier sera qualifié.

Luis Fernandez sur la sellette

Egalement réduite à trois depuis le retrait du Tchad, la poule G pourrait faire sa première victime dès mardi. En cas de défaite en Egypte, le Nigeria ferait en effet déjà une croix sur la qualification. Un scénario qui représenterait un énorme couac pour des Super Eagles passés à deux doigts de faire chuter l’Egypte vendredi (1-1). Si elle ne sera pas mathématiquement éliminée quoi qu’il arrive, la Guinée perdra néanmoins ses derniers espoirs si elle ne parvient pas à s’imposer à Blantyre face au Malawi.

Après le très décevant match nul de l’aller (0-0), le sélectionneur Luis Fernandez sait que son expérience sur le banc du Syli National sera interrompue s’il ne ramène pas la victoire. « On est toujours en course. On va faire un exploit. L’exploit d’aller gagner mardi et puis ensuite il y aura deux matchs. Moi je suis toujours confiant« , a assuré le technicien français. Excès d’optimisme ? Réponse dans quelques heures…

 Le programme du jour (horaires GMT) :

12H30, Malawi-Guinée (Groupe L)

13H, Lesotho-Seychelles (Groupe J)

13H30, Rwanda-Maurice (Groupe H)

14H, Ethiopie-Algérie (Groupe J)

14H, Niger-Sénégal (Groupe K)

15H, Togo-Tunisie (Groupe A)

15H, Namibie-Burundi (Groupe K)

16H, Liberia-Djibouti (Groupe A)

16H, Angola-RDC (Groupe B)

16H, Ouganda-Burkina Faso (Groupe D)

16H30, Gambie-Mauritanie (Groupe M)

17H, Soudan-Côte d’Ivoire (Groupe I)

17H, Afrique du Sud-Cameroun (Groupe M)

17H, Egypte-Nigeria (Groupe G)

20H, Maroc-Cap Vert (Groupe F)

Sur le même sujet : le classement groupe par groupe