Déjà adversaires à deux reprises en finale d’une Coupe d’Afrique des nations (une victoire de chaque côté), l’Algérie et le Nigeria s’affrontent cette fois en demi-finale de l’édition 2019 ce dimanche au Stade International du Caire (coup d’envoi à 19h GMT, soit 21h en France). Présentation de cette affiche.

– Les forces en présence

Au fil de la compétition, la présence de l’Algérie à ce niveau s’est imposée comme une évidence. Séduisants dans le jeu sous la houlette d’un Djamel Belmadi qui a complètement redonné vie à cette sélection, les Fennecs ne s’avançaient pas forcément en ultra-favoris au départ, mais leur phase de groupes parfaite (3 victoires, 6 buts marqués, aucun encaissé) et leur 8e facilement négocié contre la Guinée (3-0) les ont fait changer de dimension. La Côte d’Ivoire les a sérieusement bousculés en quart de finale, mais les Verts ont su faire preuve de mental pour s’imposer aux tirs au but (1-1, 4-3 tab).

Du mental, il en a aussi été question chez le Nigeria, qui a su renverser le Cameroun en 3 minutes en 8es de finale, après avoir été lui-même renversé, pour s’imposer 3-2. En quart encore, les Super Eagles ont su arracher la qualification à la 89e minute (2-1) alors que l’égalisation sud-africaine, grâce à l’intervention de la VAR, aurait pu leur porter un coup au moral 20 minutes plus tôt. Mental à toute épreuve, gros impact physique, notamment dans l’entrejeu, et réalisme offensif : tels sont les marques de fabrique des Super Eagles version Gernot Rohr dans cette CAN.

– L’historique des confrontations

Il s’agira de la 9e confrontation entre les deux équipes à la CAN. Pour l’heure, le bilan affiche un équilibre parfait avec 3 victoires de chaque côté et deux nuls (dont un avait toutefois débouché sur une séance de tirs au but remportée par le Nigeria). Toutes compétitions confondues, le bilan est tout aussi équilibré avec 7 victoires de chaque côté et 4 nuls.

– Pas le même vécu en demies

L’Algérie et le Nigeria participent cette année à la 18e CAN de leur histoire. Mais ils n’ont pas l’habitude de s’arrêter au même niveau dans la compétition. Alors que les Fennecs vont «seulement» prendre part à leur 7e demi-finale de CAN, la première depuis 2010, pour le Nigeria il s’agira déjà de la 15e ! Une régularité au plus haut niveau tout simplement exceptionnelle. Rappelons que l’Algérie compte un titre de champion d’Afrique remporté en 1990 à domicile contre 3 pour le Nigeria, le dernier remontant à 2013.

– Le Nigeria plus frais ?

Un jour de repos en plus et pas de prolongation dans les jambes. Sur le papier, le Nigeria semble partir avec un avantage athlétique face aux Fennecs. Mais Gernot Rohr, le sélectionneur des Super Eagles, n’y croit pas trop. «Cela pourrait être un avantage théoriquement, mais pratiquement je ne le crois pas. On avait eu deux jours de plus de récupération que Madagascar (en poules) et on avait perdu (2-0). La fatigue est vite éliminée après l’enthousiasme d’une qualification», a nuancé le technicien. «Nous avons basé notre préparation surtout sur la récupération puisque nous avons deux jours entre le quart de finale et la demi-finale», a complété son homologue algérien, Djamel Belmadi.

– Des primes pour booster les Super Eagles

Chaque but marqué face aux Fennecs va valoir son pesant d’or pour les Nigérians ! En effet, la Fédération (NFF) a confirmé que deux riches hommes d’affaires ont promis de verser chacun 50 000 dollars de primes à l’équipe chaque fois qu’Ahmed Musa et ses coéquipiers feront trembler les filets ce dimanche ! Les deux mécènes en question sont Aliko Dangote, homme le plus riche d’Afrique qui avait tenté de racheter Arsenal, et Femi Otedola, un magnat du pétrole.

– Des supporters algériens en renfort !

Une grosse vague de supporters algériens va déferler ce dimanche sur Le Caire ! Le Premier ministre, Noureddine Bédoui, a en effet mis en place des moyens exceptionnels en affrétant 10 vols spéciaux qui ont permis à 1 800 supporters des Fennecs de s’envoler pour l’Egypte depuis Alger, Oran (ouest), Constantine (est) et Ouargla (sud).

L’arbitre : Bakary Gassama (Gambie).

– Les compositions de départ :

Des deux côtés, un onze type est clairement identifié. Côté algérien, le latéral droit Youcef Atal a toutefois été victime d’une fracture de la clavicule contre la Côte d’Ivoire, sa CAN est terminée et Mehdi Zeffane le remplace. Touché au mollet face aux Eléphants, le milieu de terrain Sofiane Feghouli est en revanche apte et il tient sa place. Côté nigérian, les attaquants Ahmed Musa et Odion Ighalo et le latéral droit Chidozie Awaziem ont tous récupéré de leurs pépins physiques et ils sont titulaires.

Algérie : M’Bolhi – Zeffane, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Feghouli, Guedioura, Bennacer – Mahrez, Bounedjah, Belaili.

Nigeria : Akpeyi – Awaziem, Omeruo, Ekong, Collins – Etebo, Ndidi – Chukwueze, Iwobi, Musa – Ighalo.

Leur parcours à la CAN 2019 :

Algérie : victoire 2-0 contre le Kenya, victoire 1-0 face au Sénégal, victoire 3-0 face à la Tanzanie ; victoire 3-0 contre la Guinée en 8es ; qualification (1-1, 4-3 tab) contre la Côte d’Ivoire en quart.

Nigeria : victoire 1-0 contre le Burundi, victoire 1-0 face à la Guinée, défaite 2-0 contre Madagascar ; victoire 3-2 face au Cameroun en 8es ; victoire 2-1 face à l’Afrique du Sud en quart.

Ils ont dit :

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie – «Il n’y a pas de favori ni d’outsider dans une demi-finale. Nous allons essayer de produire un match de qualité pour espérer aller en finale.»

Gernot Rohr, sélectionneur du Nigeria – «Pour le moment, l’Algérie est plus impressionnante que nous. On a concédé cinq buts, l’Algérie un seul. On en a marqué sept, ils en ont inscrit dix. Sur le tableau d’affichage pour le moment, ils sont plus impressionnants que nous ! (…) Si on arrive à jouer comme les deux derniers matchs, on peut raisonnablement espérer être vainqueurs. Mais vu la qualité de l’adversaire, on se doit d’être méfiants, prudents et bien se préparer.».