Comme souvent au Cameroun avant une grande compétition, la préparation à la CAN 2019 a été perturbée par une affaire de primes avec les joueurs qui avaient refusé de s’envoler pour l’Egypte pendant 24 heures en exigeant le versement de leurs dus. Soucieux d’éviter ce type de désagrément à l’avenir, le président de la Fédération camerounaise (Fecafoot), Seidou Mbombo Njoya, a annoncé la mise en place d’une charte dans toutes les sélections, des U17 aux seniors en passant par les féminines.

«Dorénavant, chaque joueur qui sera appelé en équipe nationale, peu importe la catégorie, aura à signer une charte d’adhésion dans laquelle il y aura un règlement intérieur, les obligations des joueurs, les obligations des encadreurs, les sanctions et évidement une grille de primes qui sera arrêtée définitivement pour qu’on ait plus à vivre ce genre d’aventure», a affirmé le dirigeant dans des propos rapportés par le site 237Foot.

Il s’agit de rappeler aux joueurs «qu’on n’est pas en club mais en équipe nationale. Et en équipe nationale, on joue pour le drapeau», précise Mbombo Njoya en ajoutant que ceux qui refuseront de signer cette charte ne seront pas admis en sélection. «On n’a rien inventé, rassurez-vous. On s’est appuyé sur la base de ce qui se fait un peu partout en Europe et même dans certains pays africains comme le Sénégal. On va aussi être raisonnable sur les primes. Il ne faut pas exagérer ; je trouve que ça prend des proportions extrêmement importantes. Il faut revoir ça», a-t-il conclu. Un message très fort !