Placée dans le groupe D de la CAN 2019, la Côte d’Ivoire ne sera pas le favori de cette poule composée également du Maroc, de l’Afrique du Sud et de la Namibie à écouter Max-Alain Gradel. Dans une interview accordée à l’AFP, l’ailier de Toulouse a préféré mettre la pression sur les Lions de l’Atlas.

«Nous ne sommes pas favoris. En 2017, nous ne sommes pas sortis de notre poule. Le Maroc a été à la Coupe du monde. Le Maroc est favori» , a soutenu l’ancien Stéphanois. «La Côte d’Ivoire revient de très loin. D’ailleurs, nous avons terminé 2e de notre groupe lors des éliminatoires et non 1er. On ne peut pas dire que nous sommes favoris.»

Malgré ce discours prudent, Gradel a assuré que les Eléphants ont à cœur de redorer leur blason. «Nous sommes une bonne équipe, nous sommes en train de construire. Nous allons à la CAN, parce que nous avons des choses à prouver. (…) Nous ne sommes certes pas favoris, mais c’est tout de même la Côte d’Ivoire. Il faut se faire respecter. Il faudra tout donner» . Pour rappel, les deux premiers du groupe seront qualifiés pour les 8es de finale voire le 3e s’il termine parmi les quatre meilleurs 3es des six groupes.

L’interview de Gradel en intégralité