Pays-hôte de la CAN 2019, l’Egypte va poursuivre la compétition avec seulement 22 joueurs ! Entré en jeu à la 71e minute vendredi lors du match d’ouverture face au Zimbabwe (1-0), Amr Warda a en effet été officiellement exclu du groupe des Pharaons ce mercredi en raison de son « comportement immoral » , a annoncé la Fédération égyptienne (EFA).

Âgé de 25 ans, l’ailier de l’Atromitos Athènes se trouvait dans la tempête depuis samedi lorsque plusieurs femmes, dont la mannequin égyptienne Merhan Keller, l’ont accusé de harcèlement sur les réseaux sociaux.

« Garder la discipline et la concentration dans l’équipe » 

Considérant que cette affaire risquait de porter préjudice au groupe dans ce pays très pieux, l’EFA a préféré opter pour cette décision radicale à quelques heures du match contre la RD Congo (22h heure locale). «Hani Abou-Rida, président de l’EFA, a décidé d’exclure Warda du groupe après discussion avec le staff technique. Cette décision a été prise afin de garder la discipline et la concentration dans l’équipe», a précisé l’instance.

Rappelons que le Burundi a lui aussi fait le choix de disputer la CAN à 22 en excluant l’attaquant Ndikumana Yamini Selemani pour «indiscipline». De son côté, l’Algérien Haris Belkebla avait également été exclu du groupe après une blague qui a mal tourné, mais son éviction était intervenue juste avant la date limite pour l’envoi des listes finales, ce qui avait permis son remplacement par Andy Delort.