Fébrile malgré son avantage au tableau d’affichage, la Tunisie a concédé une égalisation logique ce lundi contre l’Angola (1-1) et raté son entrée à la CAN 2019.

Considérée comme un outsider, la Tunisie a raté son entrée à la CAN 2019 en concédant le match nul contre l’Angola (1-1) ce lundi à Suez. Très décevants dans le jeu et dépassés dans l’envie, les Aigles de Carthage laissent l’occasion au vainqueur de Mali-Mauritanie (coup d’envoi à 20h GMT) de s’emparer des commandes du groupe E.

La partie démarrait pourtant bien pour les hommes d’Alain Giresse et la défense angolaise se faisait piéger sur un long ballon de Msakni qui parvenait jusqu’à Sliti. Mais le Dijonnais tergiversait et se faisait reprendre dans la surface. Derrière, les Palancas Negras mettaient beaucoup de densité au milieu de terrain et les Tunisiens bafouillaient leur football avec une possession stérile et un jeu sans liant.

Les Angolais en profitaient pour prendre confiance et s’essayer à des tirs lointains qui se rapprochaient du but de Ben Mustapha. Mais il suffisait d’une action bien construite des Aigles de Carthage pour que Paizo accroche Sliti dans la surface et concède un penalty logique que Msakni transformait en frappant sous la barre (1-0, 34e).

L’erreur coupable de Ben Mustapha 

En lançant Geraldo et Dala à la pause, le sélectionneur serbe de l’Angola, Srdjan Vasiljevic, se montrait particulièrement inspiré puisque ses joueurs poussaient de plus en plus fort au retour des vestiaires face à des Tunisiens dangereusement sur le reculoir. A force de subir, ce qui devait arriver arriva lorsque Ben Mustapha commettait une faute de main en relâchant une frappe de Mateus dont profitait Djalma qui n’avait plus qu’à égaliser dans le but vide (1-1, 73e).

Petite polémique puisque sur l’action précédant le but, les Tunisiens réclamaient un penalty en pointant du doigt une possible faute de Dany sur Msakni dans la surface. Difficile de se faire un avis sur cette action puisqu’aucun ralenti n’était diffusé… Quoi qu’il en soit, tout était à refaire et les Aigles de Carthage souffraient toujours autant, ne passant pas loin de concéder un second but. Les Tunisiens se réveillaient légèrement en fin de match mais ni Khazri, dont la frappe trop croisée manquait le cadre, ni Msakni, dont le tir était bloqué en deux temps par Toni, ne parvenaient à trouver la faille. Entame ratée pour la bande à Giresse. Et vendredi, c’est le Mali qui se présente sur sa route…

Le résumé en vidéo

Les compositions de départ :

Tunisie : Ben Mustapha – Bédoui, Bronn, Meriah, Haddadi – Kechrida, Chaalali, Skhiri – Sliti, Khazri, Msakni.

Angola : Toni – Gaspar, Dany, Bastos, Paizo – Stélvio, Wilson Eduardo, Mateus, Herenilson – Djalma, Fredy.

Les stats