Le 8e de finale de la CAN 2019 entre la surprise Madagascar et la RD Congo, miraculée, s’annonce ouvert ce dimanche à Alexandrie (coup d’envoi à 16h GMT, soit 18h en France). Présentation.

– Les forces en présence

C’est la sensation du premier tour de cette CAN 2019 ! Présent pour la première fois en phase finale, Madagascar a surpris son monde en s’offrant le scalp du Nigeria (2-0) pour terminer 1er du groupe B après son nul contre la Guinée (2-2) et son succès face au Burundi (1-0). Faute de star, les hommes du Français Nicolas Dupuis misent tout sur la solidarité et la force du collectif en pratiquant un football basé sur des transitions rapides, résolument offensif et très agréable à regarder.

En face, la RDC semblait condamnée après ses deux défaites initiales contre l’Ouganda et l’Egypte (0-2 à chaque fois), mais le carton 4-0 face au Zimbabwe a suffi aux Léopards pour se classer parmi les 4 meilleurs 3es et se qualifier. Totalement hors-sujet contre l’Ouganda, les hommes de Florent Ibenge ont toutefois semblé progresser à chaque match. Le retour de Mulumbu a permis de remettre de l’ordre au milieu de terrain et le buteur Cédric Bakambu, auteur d’un doublé face aux Warriors, a débloqué son compteur, ce qui est de bon augure pour la suite.

–  De mauvais souvenirs pour Madagascar

C’est la première fois que les deux sélections vont en découdre en phase finale, mais cela ne les empêche pas de se connaître déjà un peu puisqu’elles étaient placées dans le même groupe qualificatif à la CAN 2017. Après un succès poussif à domicile à l’aller (2-1), les Léopards avaient corrigé la sélection insulaire 6-1 sur ses terres au retour.

La RDC avait terminé 1ère du groupe et s’était qualifiée tandis que les Barea avaient dû patienter deux ans de plus. Si la RDC a peu changé depuis ce match, les joueurs de l’équipe malgache ne sont eux plus du tout les mêmes.

– Dupuis va devoir changer…

Après avoir aligné à trois reprises le même onze de départ, Nicolas Dupuis est cette fois contraint d’innover en raison de la suspension qui frappe l’ancien Sochalien Ilaimaharitra, pièce essentielle de son dispositif au milieu de terrain et auteur du coup franc victorieux face au Burundi. Le Troyen Raveloson le remplace dans le onze de départ.

Côté RDC, il faudra faire sans l’attaquant Jonathan Bolingi, qui avait ouvert le score face au Zimbabwe et gagné sa place de titulaire dans cette équipe. Le sociétaire du Royal Antwerp souffre d’une entorse au genou, sa CAN est terminée et il est parti se faire soigner en Belgique.

Enfin l’heure de Morel ?

Touchée à une cheville lors de la préparation, la star de la sélection malgache, Jérémy Morel, n’a toujours pas disputé la moindre minute dans cette CAN. «Je suis frustré de ne pas pouvoir donner un coup de main à l’équipe», admettait récemment le polyvalent défenseur, en fin de contrat avec l’OL, au micro de RFI.

L’anomalie va-t-elle être réparée ce dimanche ? Tout dépendra du scénario du match. «Sa malchance, c’est qu’il n’a jamais gagné avec nous (il a débuté en novembre dernier, ndlr). S’il venait à entrer et qu’on perdait, ce ne serait pas un cadeau et il ne le mérite pas tellement il est important, tellement il apporte de la sérénité», a souligné Nicolas Dupuis dans L’Equipe.

Des supporters malgaches en renfort

A événement historique, mobilisation historique ! Suite à la qualification des Barea en 8es de finale, le président malgache Andry Rajoelina a affrété spécialement un Airbus A380 de 480 places pour les supporters désireux de venir soutenir leur pays en Egypte. «Le voyage n’est cependant pas gratuit. Il faudra débourser 2.200.000 ariary (525 euros) pour le billet aller-retour qui inclut les repas, l’eau, le ticket du match et le transfert aéroport-stade » , a précisé la présidence malgache.

– L’arbitre :  Redouane Jaafari (Maroc).

– Et ensuite ? En quart, le vainqueur de ce match affrontera le 11 juillet celui de Ghana-Tunisie, qui aura lieu lundi.

Les compositions de départ :

Madagascar : Adrien – Métanire, Razakanantenaina, Fontaine, Mombris – Amada, Anicet, Raveloson – Nomenjanahary, Andriatsima, Carolus.

RDC : Matampi – Issama, Tisserand, Mbemba, Ngonda – Maghoma, Moke, Mulumbu, Akolo – Bakambu, Assombalonga.

Ils ont dit :

Faneva Andriatsima, capitaine de Madagascar – «La RDC, c’est une des meilleures équipes en Afrique. Ils ont mal démarré leur CAN mais ça reste quand même un cador africain. Ils sont favoris, nous on va essayer de les titiller. Après, c’est le football… On a rendu fier le peuple malgache, et c’est l’essentiel pour nous.»

Florent Ibenge, sélectionneur de la RDC – «Le match se joue sur le terrain. On peut avoir l’expérience. Mais les Malgaches ont cette insouciance, comme j’ai entendu dire leur entraîneur qu’ils ont déjà gagné leur CAN. Tout ce qui leur arrive c’est du bonus. Une équipe qui a cet état d’esprit est très dangereuse.»