La semaine dernière, la FIFA a annoncé la réforme du Mondial des clubs, qui se tiendra à partir de 2021 avec 24 équipes, tous les 4 ans et en juin, soit justement pendant la nouvelle période choisie par la Confédération africaine de football (CAF) pour organiser la CAN. Entraîneur emblématique sur le continent africain, Claude Le Roy s’inquiète…

«La décision de la FIFA d’organiser la Coupe du monde des clubs au mois de juin signifie qu’ils sont en train de tuer la Coupe d’Afrique des Nations», a lâché l’actuel sélectionneur du Togo au micro de la BBC. «Quand ils ont décidé de faire cette compétition avec 24 équipes en même temps que la Coupe d’Afrique des Nations, c’est terrible pour la projection de cette belle compétition, la CAN.»

Le Roy redoute que ce soit « pire qu’avant » 

L’une des alternatives envisagées par la FIFA consisterait à faire débuter la CAN en juillet, juste après le Mondial des clubs. Problème : alors que le décalage de la CAN de janvier-février à juin-juillet visait justement à éviter les tensions entre les joueurs, les sélections et les clubs, Le Roy redoute que les joueurs se retrouvent une nouvelle fois mis sous pression par leur club.

«Si vous déplacez la Coupe d’Afrique des Nations en juillet, c’est pire qu’avant (en janvier-février) pour les clubs. Les joueurs vont rater les préparatifs d’avant-saison avec leurs clubs et cette partie de la saison est la plus importante pour les joueurs», a déploré le technicien français. Un réel motif d’inquiétude…