Adversaire de l’Algérie les 12 et 16 novembre prochains dans le cadre des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2021, le Zimbabwe a récemment affirmé qu’il a refusé une initiative des Fennecs, qui auraient proposé aux Warriors de disputer les deux matchs sur le sol algérien en prenant en charge leurs frais d’hébergement. Une version démentie par la Fédération algérienne de football (FAF).

«Sur proposition de la Confédération africaine de football (CAF), lors de la réunion des 12, 13 et 14 octobre 2020 par visioconférence des secrétaires généraux des associations nationales participantes à la phase de groupe des éliminatoires de la CAN 2021 et de la Coupe du monde 2022, différentes options ont été arrêtées. (…) Plusieurs fédérations ont émis des propositions, pour disputer les deux rencontres dans un seul lieu, et ce afin de respecter les protocoles sanitaires liées à la COVID-19 et limiter les risques de contamination à travers les différents déplacements», a d’abord rappelé la FAF avant d’assurer que cette option n’a jamais été discutée avec les Warriors.

«La Fédération zimbabwéenne de football ne s’est, à aucun moment, exprimée officiellement vis-à-vis de son homologue algérienne sur la possibilité de disputer les deux rencontres à Alger. Bien au contraire, elle a introduit quelques demandes afin de bénéficier de l’aide nécessaire de la FAF en matière de procédures et autorisations administratives ainsi que pour le transport de la sélection du Zimbabwe», a terminé l’instance.