CAN 2023 : la CAF veut (encore) chambouler le calendrier des éliminatoires !

Le calendrier des éliminatoires de la CAN 2023 pourrait connaitre un nouveau bouleversement. En effet, la Confédération africaine de football (CAF) réfléchit à reporter les 5e et 6e journées des qualifications. 

L’instance dirigeante du football africain aurait soumis la proposition aux différentes fédérations des pays du continent et attendrait leur réponse, révèlent nos confrères d'AfricaFootUnited. Si cette réflexion de la CAF venait à être approuvée par les associations nationales, la 5e journée des qualifications pour la CAN devrait avoir lieu en septembre 2023 (au lieu de juin 2023) tandis que la 6e devrait se tenir en octobre ou novembre prochains (au lieu de septembre).

Deux changements en deux ans

Ce report constituerait une deuxième modification du calendrier opérée par la CAF en deux ans, après une première intervenue en juillet 2022. L'instance panafricaine avait alors reporté les 3e et 4e journées des éliminatoires, initialement programmées en septembre 2022, jusqu'en en mars 2023. Cette décision faisait suite à la demande du Cameroun, du Ghana, du Maroc, du Sénégal et de la Tunisie, tous engagés à la Coupe du monde 2022 au Qatar. La CAF avait alors approuvé cette requête pour « offrir plus de temps de préparation aux nations africaines qualifiées pour la Coupe du monde ».

Quid de la prochaine fenêtre internationale ?

La prochaine trêve internationale FIFA pourrait donc permettre aux nations africaines de disputer des matches amicaux. Une fenêtre idéale de préparation pour les sélections qui, doivent, pour la plupart, attendre les dernières journées des éliminatoires avant de composter leur ticket pour la phase finale de la CAN, qui aura lieu du 13 janvier 2024 au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

CAN 2023 : la CAF veut (encore) chambouler le calendrier des éliminatoires !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.