Samedi, juste avant le match d’ouverture du CHAN 2020, le sélectionneur du Zimbabwe, Zdravko Logarusic (photo), a créé un gros buzz sur les réseaux sociaux en publiant la photo d’une carcasse de chauve-souris déposée dans le rond central du Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Pour le technicien, pas de doute, il s’agit d’un acte de sorcellerie commis par le pays-hôte camerounais, vainqueur 1-0 face aux Warriors.

Interrogée par le site Goal, la Confédération africaine de football (CAF) a indiqué qu’elle va enquêter sur cette affaire. «Les questions de sorcellerie ne sont pas du domaine de la CAF. Nous avons lancé une enquête sur ladite action et s’il y a une violation du règlement du tournoi, des sanctions appropriées seront prises en conséquent», a toutefois expliqué un responsable de la CAF. Affaire à suivre…