A l’image de la CAN 2019, disputée cette année en juin-juillet, le Championnat d’Afrique des nations 2020 (CHAN 2020), une compétition réservée aux joueurs évoluant au pays, pourrait lui aussi être décalé à l’été alors qu’il a lieu habituellement en janvier-février. Il s’agit notamment de laisser plus de temps au Cameroun, désigné pays-hôte en remplacement de l’Ethiopie en avril dernier, pour se préparer.

«Le CHAN, on a mis ça au Cameroun, entre fin mai et début juin» a affirmé l’Equato-Guinéen Gustavo Ndong Edu, président de l’Union des fédérations de football de l’Afrique centrale (UNIFFAC), dans des propos relayés par l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Un peu plus tôt, le ministre camerounais des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, avait déjà évoqué cette hypothèse en déclarant : «Au sujet de la date du CHAN, il y a déjà un souci. Je ne pense pas que la compétition se jouera dans six mois. La CAF (Confédération africaine de football) est en train de faire des modifications.» A priori, ce changement devrait bientôt être officialisé par l’instance dirigeante du football africain.

En revanche, cette annonce risque de donner du grain à moudre aux détracteurs du Cameroun, qui doit aussi organiser la CAN 2021. Si le pays a besoin d’un délai supplémentaire pour organiser une compétition à 16 équipes en 2020, en organiser une à 24 un an plus tard pourrait en effet s’avérer compliqué…

Sur le même sujet : les affiches du dernier tour des éliminatoires du CHAN 2020