CM 2014 : Allemagne-Algérie, l’avant-match

Allemagne et Algérie s'affrontent lundi soir (20H GMT) au stade Beira-Rio de Porto Alegre dans un duel chargé d'histoire. En jeu : une place en quart de finale de la Coupe du monde 2014 dans le mythique stade Maracana de Rio de Janeiro. Retrouvez les principales informations avant le coup d’envoi de la rencontre.



 Le point historique

Si on se fie à l’histoire, l’Algérie part favorite contre l’Allemagne. Les Verts ont remporté leurs deux seules confrontations face à la Mannschaft. En 1962, en amical, 2-0. Et bien sûr lors de la Coupe du monde 1982 avec l’exploit 2-1 contre la RFA, fait de gloire majeur du football algérien jusqu’à la qualification pour les huitièmes de finale décrochée par Sofiane Feghouli et sa bande la semaine dernière.

 L'arbitre

Sandro Ricci officiera lors de la rencontre. Le Brésilien était déjà de la partie lors de France-Honduras (3-0) et d’Allemagne-Ghana (2-2) au cours de ce Mondial à la maison. Arbitre FIFA depuis 2011, l’Auriverde de 39 ans a déclenché deux polémiques au Brésil ces dernières années. Neymar l’avait notamment qualifié de “voleur” sur Twitter, récoltant une amende.

 Les équipes probables

Allemagne : Neuer – Boateng, Mertesacker, Hummels, Höwedes – Schweinsteiger (ou Khedira), Lahm, Kroos – Özil, Müller, Götze.

Algérie : M’Bolhi – Mandi, Bougherra (ou Belkalem), Halliche, Mesbah – Medjani, Bentaleb – Feghouli, Brahimi (ou Soudani), Djabou – Slimani.

Vahid rattrapé par le ramadan

Le ramadan ayant débuté dimanche, le dilemme de jeûner ou non se pose pour chaque Fennec. Même si l’imam de la sélection a autorisé les joueurs à ne pas s’astreindre au jeûne, lundi, jour du huitième de finale. Contrairement à certaines rumeurs, Vahid Halilhodzic laisse chacun des joueurs décider en son âme et conscience s’il désire faire le ramadan. “Ce n’est pas la première fois que j’entraîne une équipe où il y a des musulmans et j’ai toujours laissé libre leur expression. C’est privé. Les joueurs font ce qu’ils veulent. Il faut arrêter le cinéma pour chercher la polémique partout“. Pour Nabil Bentaleb, jeûner ou pas “reste une décision purement personnelle“.

Un 2e Allemand s’excuse

Au fil du temps, les langues se délient. Après Hans-Peter Briegel en 2007, c’est un autre défenseur allemand, protagoniste du “match de la honte”, qui présente ce lundi ses excuses à l’Algérie dans les colonnes du Parisien. “Nous sommes vraiment allés trop loin“, reconnaît Karl-Heinz Förster. “Pour les spectateurs, c'était horrible. Si c'était à refaire, je ne le referais pas. J'avoue que les Algériens m'ont fait de la peine. Si je croisais Rabah Madjer par exemple, je lui présenterais mes excuses et je lui dirais que ce que nous avions fait à l'époque n'avait pas été correct.

Les Allemands connaissent-ils les Fennecs ?

La question devait arriver. Fatalement. Alors que l’Allemagne affronte l’un des Petits Poucets de la compétition, la presse s’est amusée à demander à Joachim Löw et ses hommes s’ils connaissent le nom d'un joueur au moins dans l’équipe adverse. “Je ne citerai pas de noms parce que je ne veux pas les écorcher“, s’est excusé Philipp Lahm, le capitaine allemand. Ruse ou simple politesse ?

 Ils ont dit

Joachim Löw (sélectionneur de l'Allemagne) :La France (potentiel adversaire en quarts de finale) n'est pas du tout dans nos esprits, celui qui veut faire l'impasse sur le huitième de finale fait une énorme erreur. On doit d'abord faire notre devoir lundi, il faut avancer pas à pas, et non pas penser à d'éventuels adversaires. Je suis absolument concentré, comme l'équipe, qui a hâte de jouer. J'ai un bon sentiment. Si on déploie notre jeu et nos qualités, on va gagner ce match.”

Vahid Halilhodzic (sélectionneur de l'Algérie) :Nous affrontons un grand adversaire, triple champion du monde, un des candidats les plus sérieux (au titre) et qui a l’une des meilleures maîtrise et qualité de jeu. Il faudra faire un match d’exception pour espérer quelque chose. Mais l’équipe d’Algérie est capable de surprendre, elle progresse à chaque match. L’expérience qu’on vit en ce moment, j’aimerais bien qu’elle continue. Et par exemple aller à Rio pour visiter la plage de Copacabana (en quarts)…”

Philipp Lahm (capitaine de l'Allemagne) :On sait à quoi s'attendre. C'est une équipe qui veut tout donner, qui défend ensemble, qui ne veut pas encaisser de but ni perdre de duel, une équipe désagréable à jouer. L'Algérie est une équipe qui se dépouille sur le terrain et qui voudra montrer qu'elle mérite d'être là. On est prévenu, on a vu ce qu'ils ont fait au premier tour.

CM 2014 : Allemagne-Algérie, l’avant-match
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !