Les capés de Vahid Halilhodzic ont réussi à s’imposer au Rwanda (0-1), de dimanche lors de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 et du coup, augmenter leurs chances de qualification au Mondial brésilien. Si le Mali ne s’impose pas face au Bénin dans la soirée, les Fennecs seraient qualifiés pour le dernier tour.


De notre correspondant à Alger

L’équipe nationale algérienne qui a bouclé cet après-midi son périple africain a bien réussi sa mission. Elle a damé le pion à son adversaire du jour, le Rwanda (0-1), qui n’a fait montre d’aucune aptitude pouvant lui prédestiner un avenir meilleur dans ses éliminatoires au Mondial brésilien.

Les locaux, qui ont pourtant failli revenir de Bamako avec un succès qui aurait créé une véritable sensation dans ce tour qualificatif, il y a tout juste une semaine, ont pratiqué un jeu décousu en première période. Ils ont laissé la voie libre aux algériens pour dominer les débats et maintenir la pression sur leur arrière-garde qui ne pouvait contenir autant d’assauts.

Brahimi, Feghouli et le longiligne Slimani ont , ainsi donné beaucoup de fil à retordre à cette équipe rwandaise mais sans succès dans le premier acte. ET c’est sur ce score nul et vierge que l’arbitre envoyait les 22 acteurs aux vestiaires. De retour de la pause, les Rwandais tentaient de mener quelques incursions pour changer la donne. Mais, Mehdi Mostepha, Essaid Belkalem, Djamel Mesbah et Madjid Bouguerra veillaient au grain.

Saphir Taïder, le détonateur

Ce sera finalement de Saphir Taïder que va arriver la délivrance. Le milieu de terrain de Bologne profitait d’une talonnade d’Islam Slimani pour battre le portier rwandais de près. Son deuxième but dans ces éliminatoires. Ce but libérateur donnera des ailes aux camarades de Feghouli qui assoiront une domination territoriale ne laissant aucun espace à leurs adversaires. Un pressing qui étouffera toutes les velléités rwandaises qui finiront par accepter le verdict même si des tentatives vaines sont à inscrire à leur actif.

Avec ce succès, l’Algérie parvient à vaincre le signe indien et remporte pour la première fois depuis plus de vingt ans deux matches consécutifs à l’extérieur en éliminatoires. Les Fennecs sont plus que jamais leaders du groupe H, cinq points devant le Mali, qui reçoit le Bénin ce soir. Les Verts seront automatiquement qualifiés pour le dernier tour si les Aigles ne l’emportent pas. Même en cas de victoire malienne face aux Ecureuils, un nul suffira aux hommes de Vahid Halilhodzic en septembre face au Mali à domicile.

 Les compositions de départ

Rwanda : Ndoli, Rusheshangoga, Nirisarike, Usengimana, A Sibomana, Twagizimana, Ntamuhanga (Mugabo, 54e), Buteera (Ndahinduka, 74e), Iranzi (Sibomana, 45e+1), Kagere, Karekezi.

Algérie : Mbolhi – Mostefa, Bougherra, Belkalem, Mesbah – Guedioura, Medjani, Taider – Feghouli (Lacen, 85e), Brahimi (Kadir, 71e)- Slimani (Djebbour, 82e).