La FIFA a annoncé avoir ouvert une enquête au sujet du match Angola-Liberia, comptant pour la dernière journée des éliminatoires à la Coupe du monde 2014. La Lone Star est soupçonnée d’avoir aligné un joueur inéligible. Une procédure qui, même si elle aboutit, ne changera pas le classement final dans le groupe J.


Décidément, les éliminatoires au Mondial 2014 en zone Afrique auront été entachées d’irrégularités au niveau de l’éligibilité de certains joueurs. Après avoir ouvert des enquêtes et sanctionné le Togo, l’Ethiopie, la Guinée Equatoriale et le Cap Vert, c’est maintenant contre le Liberia que la FIFA vient d’ouvrir une procédure. L’instance soupçonne les Lones Stars d’avoir aligné un joueur qui n’aurait pas du jouer face à l’Angola, le 7 septembre dernier, lors de la dernière journée des éliminatoires à la Coupe du monde.

« La Fédération de football du Liberia a été invitée à communiquer sa position à la FIFA, ainsi que tout élément de preuve qu’elle estime pertinent. La FIFA communiquera en temps utile toute nouvelle information concernant cette procédure« , indique le grand patron du football mondial dans un communiqué que son site officiel.

Une enquête qui, si elle parvient à prouver que le joueur incriminé (son nom n’a pas été dévoilé) ne devait bel et bien pas prendre part à ce match, aurait comme conséquence de donner victoire sur tapis vert à l’Angola (3-0). Une issue qui n’aurait en revanche aucune incidence dans le groupe J et ne remettrait pas en cause la qualification du Sénégal pour les barrages, puisque les Palancas Negras avaient quoiqu’il en soit gagné ce match sur le score sans appel de 4-1. Les Sénégalais peuvent donc souffler…