Après l’Egypte, l’Algérie et le Nigeria la semaine dernière, le Sénégal, la Tunisie et le Maroc ont récemment annoncé avoir détecté un premier cas de coronavirus sur leur sol. Pour l’heure, rien d’alarmant, mais la Confédération africaine de football (CAF) a confirmé suivre l’évolution de cette épidémie de près, notamment dans la perspective des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2021 à la fin du mois.

«L’Afrique n’est pas trop frappée par le coronavirus. Néanmoins, en termes de prévention, la CAF est en train de réfléchir aux dispositions à prendre», assuré mardi le premier vice-président de l’instance, Constant Omari, dans des propos rapportés par l’Agence de presse sénégalaise (APS). «Il y a trois jours, il n’y avait que peu de pays africains concernés. Quoi qu’il en soit, la CAF dispose d’une commission médicale qui va proposer des mesures urgentes au secrétaire général et au comité exécutif de la CAF.»

Evoqués par la presse des pays concernés, des huis clos seront-ils décrétés ? Affaire à suivre.