Clap de fin pour Patrice Beaumelle. Nommé sélectionneur de la Côte d’Ivoire en mars 2020, l’ancien adjoint d’Hervé Renard a vu son contrat arriver à son terme mercredi. «Merci», a écrit le technicien français en guise d’adieux en publiant sur Instagram une photo le montrant au bord du terrain au Stade Vélodrome lors du match amical face aux Bleus (1-2) le mois dernier. Il a ensuite relayé de nombreux messages de remerciements dans sa story. Malgré l’absence de communiqué officiel de la part de la Fédération ivoirienne (FIF), son sort semble donc scellé et il est d'ailleurs rentré en France jeudi avec son adjoint Gilles Morisseau.

Fragilisé par la non-qualification en barrages de la Coupe du monde 2022 puis par l’élimination face à l’Egypte dès les 8es de finale de la CAN 2021 (0-0, 4-5 tab), le technicien n’a pas arrangé son cas avec la déroute contre l’Angleterre (0-3), également en amical, fin mars.

Alors que des rumeurs le lient au Bénin, il n’est cependant pas totalement exclu de voir Beaumelle poursuivre l’aventure à la tête de la Selefanto. Pour l’heure, la FIF est dirigée par un comité de normalisation, qui a laissé le soin au futur président, qui sera élu le 23 avril, de désigner le sélectionneur des Eléphants. L'heureux élu optera-t-il pour Beaumelle et la continuité ? Une chose est sûre : ce choix ne sera pas pris à la légère à un peu plus d’un an de la CAN 2023 (23 juin 2023 au 23 juillet 2023) organisée à domicile !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Patrice Beaumelle (@patricebeaumelle)