Alors que sa façon de célébrer un but face au Mali (3-1) samedi en mimant un égorgement en match éliminatoire du Mondial 2018 a déclenché une polémique pour pas grand-chose, Serge Aurier n’a absolument pas blessé les Aigles avec ce geste, comme l’a révélé leur coordinateur et manager des équipes nationales, Fousseni Diawara. « Pour être honnête, du côté du Mali on n’a même pas prêté attention à ce geste. En Afrique, tous les pays on leur façon de célébrer des buts« , a expliqué l’ancien défenseur au site Goal, préférant retenir un tout autre visage du latéral droit ivoirien.

« Il y a une chose dont personne ne parle, c’est la manière dont il a aidé un Malien sur la pelouse. Moussa Doumbia, est tombé, il était en train d’avaler sa langue, Serge est arrivé l’un des premiers pour l’aider. Hier soir (dimanche), Serge Aurier était à notre hôtel, il a pris des nouvelles de notre joueur. Il a salué toutes les personnes de la délégation une par une. Ce matin (lundi), on a pris l’avion ensemble pour revenir sur Paris, on n’a même pas parlé de ça. Il a même fait des éloges sur notre équipe. Côte d’Ivoire-Mali, c’est pourtant un derby très chaud entre les supporters car les Maliens et les Ivoiriens sont un peu des cousins« , a fait remarquer l’ancien joueur de Tours. Des paroles qui devraient faire plaisir à l’Eléphant.