Après Fousseni Diawara, c’est le sélectionneur du Mali, Alain Giresse, qui vient d’en dire un peu plus sur le geste très fair-play réalisé par l’Ivoirien Serge Aurier samedi lors de la 1ère journée des éliminatoires du Mondial 2018 face aux Aigles (3-1). « Ce qui s’est passé, c’est que sur une action où le ballon est en l’air, le petit Moussa Doumbia, qui est tout fin et tout en vivacité, est courageux et va disputer le duel. Lamine Koné, l’ancien de Lorient et qui joue désormais en Angleterre, qui fait 30 kilos de plus que lui, est complètement battu et le massacre avec le coude« , a d’abord expliqué le technicien français au micro de RMC.

C’est là qu’intervient Aurier. « Tous les joueurs prennent alors conscience que Doumbia est en train d’avaler sa langue et de s’étouffer. Et là, Serge Aurier, avec un joueur de chez nous, a eu le réflexe de vite le mettre sur le côté et de passer sa main pour lui retirer sa langue, car il était en train de perdre la vie. Aurier a eu un réflexe énorme. Je lui en ai parlé après et je l’ai même remercié d’avoir eu ce sang-froid« , a ajouté Giresse. Le latéral droit du PSG dispose visiblement de son brevet de secouriste !