Côte d’Ivoire-Kanon : “Vous me reverrez très bientôt”

Son transfert à Lille avorté lors du mercato estival en raison d'une blessure à un genou, Wilfried Kanon est finalement resté dans son club d'Ado La Haye. En phase de reprise, l'international ivoirien qui n'a toujours pas joué la moindre minute cette saison s'est confié en exclusivité à Sport-Ivoire afin de revenir sur cette période délicate et ses prochains défis.


Comment va Wilfried Kanon, après l'épisode manqué de Lille suite à une blessure mal soignée au genou ?

Je vais super bien. C’est vrai que l’épisode de mon transfert manqué à Lille m’a quelque peu affecté. Mais c’est derrière moi à présent. Je reviens bien de blessure. J’ai bien récupéré, je suis complètement guéri et je suis vraiment content.

Mais, après tout ce qui s’est passé, seriez-vous prêt à retourner à Lille en cas de nouvelle opportunité ?

On ne dit jamais, jamais. Le plus important, c’est de jouer, prendre du plaisir et le reste viendra. Actuellement, je suis un joueur d’Ado La Haye, je pense à Ado La Haye, et je me sens super bien ici. Pour le reste le futur le déterminera.

Si tout va bien, alors à quand votre retour à la compétition avec Ado La Haye qui vous a récupéré ?

Je reviendrai très rapidement. Je m’entraîne avec le groupe, ce qui veut dire que les choses avancent dans le bon sens et vite. Je ne peux pas vous donner une date précise. Ça va dépendre de moi-même, de comment je me sens. Mais je participe à toutes les séances avec l’équipe. Ce qui veut dire que vous me reverrez très bientôt.

Pendant la période de doute que vous avez traversé, vous avez reçu des soutiens dont celui d’Eric Bailly que vous avez tenu à remercier. Qu’a-t-il fait en particulier ?

Eric Bailly, c’est d’abord un frère. Son soutien m’a beaucoup touché. Je ne vous dirai pas en détail ce qu’il a fait mais il était là au bon moment pour me remonter le moral. Mais les autres coéquipiers de la sélection m’ont apporté leur soutien également. Dans ce genre de période c’est le mental qui détermine la guérison. J’ai senti vraiment le soutien de tous et je tiens à leur dire merci. Maintenant je dois travailler pour retrouver mon niveau et leur faire plaisir sur le terrain. C’est en bonne voie.

 La suite de l'entretien de Wilfried Kanon à retrouver chez notre partenaire sport-ivoire.ci

Avatar photo
Par notre partenaire Sport-Ivoire