Côte d’Ivoire : Faé répond cash à Bakayoko

Le milieu de terrain Tiémoué Bakayoko (1 cape avec l'Equipe de France en 2017) s’est récemment exprimé sur la possibilité de jouer pour les Éléphants de Côte d’Ivoire. Le sélectionneur Emerse Faé a tenu à lui répondre.

“Quand je suis appelé (en équipe de France, ndlr), je suis plus proche de la Côte d’Ivoire, même si les Bleus restent le rêve ultime. Quand on a une double nationalité, vous ne vous rendez pas compte comment c’est hyper difficile de choisir. D’une certaine manière, si je devais maintenant jouer pour la Côte d’Ivoire, j’aurais l’impression de me désavouer. Mais j’ai un peu évolué, je ne dis pas non, je ne dis pas oui”, a confié dimanche dernier le joueur de Lorient au quotidien sportif L'Equipe.

Ce à quoi Emerse Faé a répondu avec autant de diplomatie que de fermeté lundi sur le plateau de Talents d'Afrique sur Canal+ Afrique : “Tiémoué Bakayoko est un très grand joueur, il l'a démontré à Monaco, mais son profil n'est pas une priorité pour l'équipe nationale de Côte d'Ivoire. Les binationaux ne doivent pas venir en sélection par défaut. On a mis un état d’esprit sur cette dernière CAN qu’on ne peut pas laisser.” Il y a donc peu de chances de voir le Parisien de naissance représenter un jour les Eléphants, du moins tant que l'ancien Nantais est en poste.

Après Monaco, la chute

Tiémoué Bakayoko était au sommet de sa carrière en 2017. Champion de France avec l'AS Monaco, sélectionné en Equipe de France par Didier Deschamps, le milieu défensif, 23 ans à l'époque, était promis à un grand avenir. La suite de sa carrière, sans être un échec retentissant (Chelsea, Milan AC, retour à Monaco, Naples et aujourd'hui Lorient), ne lui a pas permis de devenir une pointure à son poste en Europe. Avant de revenir en France chez les Merlus, le milieu de terrain âgé aujourd'hui de 29 ans était même en grande difficultés ces deux dernières saisons en Lombardie, n'ayant disputé qu'une vingtaines de rencontres.

Côte d’Ivoire : Faé répond cash à Bakayoko
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.