ESAE FC du Bénin affronte ce dimanche en déplacement Zanaco FC de la Zambie pour le compte de la quatrième journée de la phase de groupes de la Coupe de la Confédération. Un nouveau faux pas est interdit pour les Béninois.

ESAE FC joue sa survie ce jour à Lusaka en terre zambienne face à Zanaco. Après le score nul et vierge concédé à Cotonou, les universitaires béninois vont une nouvelle fois affronter le club zambien ce dimanche 12 janvier. Avec seulement 1 point au compteur après 3 journées, ESAE FC n’a d’autres choix que de s’imposer pour espérer maintenir ses chances de qualification pour les quarts de finale en Coupe de la Confédération.

La victoire ou la porte

Une nouvelle défaite après celles concédées face à la Renaissance Sportive de Berkane et face au DC Motema Pembe compliquerait la tâche des poulains de Richard Bio et mettrait un terme au dur «apprentissage» auquel est soumis ESAE FC.

Conscient de l’enjeu de ce déplacement, Richard Bio promet un visage différent, même s’il reconnaît que la tâche ne sera pas facile : «Il y aura forcément une grande différence par rapport au match aller. Nous ne connaissions pas Zanaco FC avant notre première opposition. Pour l’avoir déjà affronté, nous savons désormais comment nous y prendre. La tâche ne sera pas facile car nous avons affaire à une très bonne équipe, habituée de la compétition. Zanaco FC est un club très physique, donc il nous faudra répondre physiquement», a t-il déclaré en conférence de presse d’avant match.

Pour Richard Bio, il sera question pour sa formation de rehausser le niveau de jeu. Précisons que Zanaco FC et ESAE FC sont les deux derniers du Groupe C derrière la RS Berkane et le DCMP avec respectivement 3 points et 1 point.