Tunisie Burkina Faso

C’est l’affaire qui agite la Tunisie à 21 jours du coup d’envoi de la Coupe du monde 2022. Dans un courrier adressé le 24 octobre dernier, la FIFA a contacté la Fédération tunisienne de football (FTF) en lui demandant d’apporter des éclaircissements sur des tentatives d’ingérences gouvernementales dans les affaires de l’instance qui sont parvenues jusqu'à ses oreilles.

«Il a été porté à notre connaissance que les autorités étatiques sembleraient vouloir s’immiscer dans les affaires et la gestion de la FTF, notamment en envisageant la dissolution du bureau fédéral… Les associations membres de la FIFA sont statutairement tenues de gérer leurs affaires de manière indépendante et sans influence de tiers», indique le courrier. Rappelons qu’en cas d’ingérence gouvernementale avérée, la sanction est connue : la fédération concernée est suspendue, ce qui risquerait de priver les Aigles de Carthage de leur 6e participation au Mondial et représenterait évidemment un scénario catastrophe pour tout un pays…

Reste à savoir quelle sera la réponse de la FTF et à savoir si la FIFA sera réellement prête à prendre une mesure aussi radicale juste avant son tournoi majeur.