Egypte-Tunisie : Mejbri éteint la polémique avec Salah

Depuis mardi et la victoire de la Tunisie sur l’Égypte au Caire (1-3), le milieu de terrain des Aigles de Carthage Hannibal Mejbri (20 ans, 26 capes), alimente la polémique au sujet d’une moquerie présumée aux dépens de Mohamed Salah, le capitaine des Pharaons.

Il s’en serait bien passé. Hannibal Mejbri a déclenché une polémique après qu’il a supposément chambré Mohamed Salah sur le troisième but tunisien inscrit par Hamza Rafia (90e+5). En effet, le joueur sorti du banc une quinzaine de minutes plus tôt (82e) a vraisemblablement imité la fameuse célébration de yoga de l’ailier égyptien avec ses coéquipiers.

Salah, une « inspiration » pour Mejbri

Depuis, les médias en font leurs choux gras. Ces derniers voient notamment dans ce chambrage présumé un lien avec la rivalité historique entre les clubs auxquels appartiennent les deux protagonistes, Manchester United pour Mejbri et Liverpool pour Salah. Une version pourtant loin de la réalité, comme en atteste la récente mise au point de Mejbri sur les réseaux sociaux. En effet, sur Instagram, en réponse à un commentaire « Les plus grands fans de Mo Salah » le montrant en train de réaliser la célébration estampillée Mo Salah avec ses coéquipiers, Mejbri a dégonflé la polémique par la réponse suivante : « (Il est) Une inspiration pour nous tous. »

Son coéquipier en sélection Elias Achouri (24 ans, 6 capes) a par ailleurs volé à son secours dans les colonnes du média Tipsbladet. « Il faut savoir que ce n'est pas Hannibal qui l'a commencée (la célébration, ndlr). C'est Hamza Rafia qui a marqué le but. Il a fait cette scène d'acclamation, mais comme Hannibal a fait la même chose, les gens pensent qu'il l'a fait parce qu'il joue pour Manchester United et qu'il y a quelque chose qui se passe avec Salah pour cette raison. Mais ce n'était pas tout à fait comme ça, car c'est Rafia qui l'a fait, et il joue en Serie A (à Lecce, ndlr). Il ne se soucie pas du tout de Liverpool. Je ne pense pas qu'il y ait eu quoi que ce soit de spécial contre Mohamed Salah. C'est peut-être les médias qui l'ont fait monter. Ils veulent parfois quelque chose à écrire, alors peut-être qu'ils l'ont utilisé », a affirmé le nouvel ailier de Copenhague (5 matches, 1 but et 2 passes décisives).

Egypte-Tunisie : Mejbri éteint la polémique avec Salah
Prudence Ahanogbe