Délocalisée à Doha au Qatar, la Supercoupe de la CAF oppose ce vendredi l’Espérance Tunis, vainqueur de la Ligue des champions, au Raja Casablanca, sacré en Coupe de la Confédération.

Après la trêve internationale et la fin des éliminatoires de la CAN 2019, le football de club reprend ses droits ce vendredi à l’occasion de la Supercoupe de la CAF. Délocalisée pour la première fois à Doha au Qatar, celle-ci opposera à 17h (heure française, marocaine et tunisienne) l’Espérance Tunis, vainqueur de la Ligue des champions, au Raja Casablanca, sacré en Coupe de la Confédération.

Cette confrontation s’annonce déséquilibrée sur le papier avec d’un côté, une Espérance qui s’est qualifiée pour les quarts de finale de la nouvelle édition de la Ligue des champions et qui caracole en tête du championnat tunisien, et de l’autre, un Raja qui n’est même pas parvenu à franchir l’obstacle de la phase de groupes cette saison en Coupe de la Confédération.

2012, le précédent qui donne espoir au Raja

Statistiquement, là aussi, la balance penche en faveur de l’EST puisque le vainqueur de la LDC a remporté 19 des 20 dernières éditions ! Mais la seule exception concerne justement les Sang et Or qui s’étaient inclinés aux tirs au but face à un autre club marocain, le MAS Fès (1-1, 3-4 tab), en 2012. De quoi inciter les Tunisiens à la prudence surtout qu’un calendrier chargé les attend avec ensuite la Supercoupe de Tunisie à disputer lundi, toujours à Doha, face au CA Bizertin, puis le quart de finale aller de la Ligue des champions contre le CS Constantine samedi prochain.

« Jouer deux titres sur deux matchs en l’espace de trois jours et renouer trois jours après avec la Ligue des champions africaine, n’est pas une mission facile à gérer ni pour les joueurs, ni pour le staff technique » , a admis le capitaine espérantiste Khalil Chammam. « On va se concentrer d’abord sur la Supercoupe d’Afrique qui demeure un titre très important pour le club à l’occasion de son centenaire. » Beaucoup de pression donc, mais aussi une sacrée opportunité pour gâter les supporters !