La commission d’éthique de la FIFA a tranché et annoncé ce jeudi les suspensions de Sepp Blatter et Michel Platini de toute activité liée au football pour 90 jours.


Le couperet est tombé. Réunie ce jeudi, la commission d’éthique de la FIFA annonce que Sepp Blatter, président démissionnaire de le l’instance, Michel Platini, candidat à sa succession, et Jérôme Valcke, secrétaire général, provisoirement relevé de ses fonctions, sont suspendus provisoirement 90 jours. Une suspension « de toute activité liée au football, au plan national et international« , précise la FIFA, qui va devoir nommer un président intérimaire, vraisemblablement Issa Hayatou comme le prévoient les textes.

De son côté, l’actuel patron de l’UEFA devrait être remplacé par l’Espagnol Angel Maria Villar. Blatter et Platini pourraient toutefois retrouver leurs fonctions le 8 janvier, si la sanction n’évolue pas. Le Français est pour l’heure toujours candidat à la présidence de la FIFA dont le scrutin doit se tenir le 26 février. Dans un communiqué, il a une nouvelle fois tenu à faire part de son intégrité.

« Je ne ménagerai pas mes efforts pour que la vérité s’impose. Que personne ne doute de ma volonté déterminée à atteindre cet objectif« , a-t-il notamment fait savoir. « J’ai, en tout état de cause, la certitude que nous surmonterons cette difficulté en toute transparence et dans l’unité qui fait la force du football. » A noter que l’ancien vice-président de la FIFA, Chung Mong-joon, également candidat à la présidence de la FIFA, écope d’une suspension de six ans et de 100 000 francs suisses d’amende.

Sur le sujet : « Blatter menacé de prison par Platini ?«