Soupçonné par la FIFA d’avoir recruté l’international burkinabè Bertrand Traoré, entretemps vendu à Lyon, à l’âge de 15 ans, Chelsea pourrait écoper d’une lourde sanction.


Monstre de précocité, Bertrand Traoré est international depuis l’âge de 16 ans et le talent du Burkinabè a très tôt tapé dans l’œil de Chelsea. D’après des documents Football Leaks révélés ce mardi, les Blues se retrouvent d’ailleurs sous le coup d’une procédure de la FIFA pour avoir recruté l’ailier dès 2010 ou 2011 alors qu’il n’était pas encore majeur, ce qui est interdit sauf cas particulier.

Après avoir tenté de démentir, le club londonien a admis avoir acquis une option sur l’actuel joueur de Lyon auprès de sa mère lorsqu’il avait 15 ans, contre 177 000 euros, versant également 15 000 euros à son club d’origine, l’Association Jeunes Espoirs de Bobo-Dioulasso. Les Anglais ont également payé l’école privée de l’Etalon à Londres entre 2011 et 2013 et « aidé et facilité le déménagement de sa mère et de son frère« . Et puis Traoré apparaît aussi sur une feuille de match d’une rencontre disputée en octobre 2011 contre les U18 d’Arsenal… Soit autant de preuves qui attestent que le joueur, transféré pour 10 M€ à l’OL à l’été 2017, a été recruté avant ses 18 ans (qu’il a fêtés en 2013).

Au total, Chelsea est accusé d’avoir recruté 14 mineurs illégalement et le club pourrait écoper d’une interdiction de transferts durant quatre mercatos ! Sauf que la FIFA a du boulot dans ce domaine et le traitement de ce dossier semble à l’arrêt depuis mai 2016. A moins que ces révélations ne le relancent !