Malgré un CV impressionnant qui l’a vu jouer à Valence, Liverpool, la Juventus Turin ou encore au PSG, Mohamed Sissoko (34 ans) n’a jamais bénéficié d’une très grande exposition, notamment dans son pays natal, la France. La faute selon l’intéressé à son passage raté au PSG (2011/13) mais aussi à son choix de défendre les couleurs du Mali.

« J’ai décidé de jouer pour le Mali alors que je suis né en France. Si j’avais été international français, cela aurait été différent. Aux yeux de beaucoup, j’étais devenu étranger. Donc moins intéressant » , a estimé le milieu de terrain de Sochaux ce vendredi dans les colonnes du Parisien. « Mon pays c’est la France, mais je ne regrette pas d’avoir porté le maillot du Mali. On peut aimer deux pays, j’en suis la preuve. La double culture, c’est une richesse. Et si, un jour, un de mes enfants veut jouer pour la France, j’en serais fier. » Un très joli message de tolérance et d’ouverture…