Walid Regragui, Maroc

Présent ce mardi en conférence de presse à la veille de la demi-finale de la Coupe du monde 2022 contre l’équipe de France, le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, en a profité pour tordre le cou à trois idées reçues.

– Le Maroc n’a plus rien à perdre

Alors que l’équipe de France fait face à la pression du tenant du titre, le Maroc, en tant que surprise, a déjà réussi sa Coupe du monde et se présentera sans pression. Souvent entendu ces derniers jours, ce discours est totalement faux d’après le technicien ! «C'est un peu ce qu'on veut changer comme mentalité. Si on se dit ça, quoiqu'il arrive, on a réussi à notre Coupe du monde… Non, je ne suis pas d'accord avec ça. (…) Si tu n'as pas faim, en demi-finale… La meilleure équipe du Mondial, le Brésil, est sortie. On a une formation ambitieuse, on veut mettre l'Afrique sur le toit du monde, il faudra être fort pour nous sortir de la compétition. On a confiance. Peut-être qu'on est fous, mais c'est bien d'être fous, non ?», a lancé l’ex-entraîneur du Wydad Casablanca.

– Les Marocains sont fatigués

Ces derniers jours, les médias français ont beaucoup pointé du doigt la supposée fatigue des Marocains, qui ont terminé sur les rotules contre l’Espagne (0-0, 3-0 tab) en huitièmes de finales puis face au Portugal (1-0) en quarts de finale. Même si les défenseurs centraux Nayef Aguerd et Romain Saïss demeurent incertains et même si certains cadres, à l’instar de Sofyan Amrabat, jouent sous infiltration, Regragui assure que son équipe sera au top. «On a beaucoup de blessés, mais on un staff médical de haut niveau. (…) . La clé est d'abord d'avoir le bon état d'esprit. Nous déployons les plus grands efforts à chaque match, collectivement, l'esprit et le coeur sont bien plus importants que le reste. (…) On n'est pas fatigués, on ne va pas être fatigués sur une demi-finale de Coupe de monde. On a faim et on n'est pas fatigués», a insisté l’ex-défenseur de Grenoble.

– Le Maroc prépare un plan anti-Mbappé

Comme pour chaque adversaire de l’équipe de France, Regragui a été interrogé sur l’existence d’un éventuel plan pour stopper Kylian Mbappé, qui fera face au latéral droit Achraf Hakimi, qui est son proche ami et coéquipier au Paris Saint-Germain. «S'il y a un joueur qui le connaît mieux que moi ou vous, c'est Achraf, il le fréquente tous les jours à l'entraînement. Malheureusement pour nous, il n'y a pas que Kylian, quand on voit la qualité de Griezmann entre les lignes (…). Il n'y a pas que Kylian et on n'aura pas de dispositif spécial quant à lui. Ce sera un beau duel entre deux champions, qui ne se vont pas faire de cadeaux. Achraf sera surmotivé pour battre son copain, aucun souci», a conclu Regragui.