Mise sur pied afin de défendre les droits des footballeurs gabonais, l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG) vient de tirer la sonette d’alarme après que 12 joueurs des clubs de première et deuxième divisions aient été licenciés sans motif valable ces jours-ci… Le syndicat dénonce le « pouvoir incontrôlé » des présidents des clubs gabonais. Alors que les joueurs du National Foot effectuent leur métier dans des conditions d’extrême précarité, l’ANFPG a reçu le soutien de la section africaine de la FIFPro, le syndicat mondial des joueurs.