Dès la saison sportive 2014-2015, aucun joueur de football ne recevra
une licence de participation aux différents championnats nationaux de
football, notamment de première et deuxième division, sans avoir
passé tous les examens médicaux exigés par la FIFA et la CAF.


De notre correspondant à Libreville

L’heure est actuellement aux bilans médicaux dans les 14 clubs, qui auront l’honneur de goûter d’ici quelques deux semaines aux délices du championnat national professionnel de première division. La Fédération gabonaise de football (Fégafoot) a rendu à partir de la saison sportive qui démarre bientôt la pratique du bilan médical obligatoire au sein des équipes, avant le coup d’envoi du championnat.

« Il est devenu obligatoire pour les clubs de réaliser le bilan médical des joueurs en début de saison. C’est cette démarche que nous avons expliqué au staff médical des équipes que la Ligue nationale de football a convoqué cet après-midi. Il s’agit de mettre en application cette année une décision prise depuis 2010 » a déclaré Cyril Mouyopa, président de la commission médicale de la Fégafoot, au sortir d’une rencontre avec les médecins des clubs.

Les examens médicaux exigés aux joueurs sont en rapport avec le fonctionnement du cœur, des muscles, l’hypertension, la qualité du sang et certaines maladies comme le diabète. « Nous voulons anticiper pour éviter des morts subites de joueurs sur les stades ou des accidents, qui peuvent entraîner leur invalidité chronique« , a souligné M. Mouyopa, expliquant les enjeux du bilan médical exigé aux acteurs du football national.