Plus de peur que de mal pour Asamoah Gyan. Blessé à la cuisse et contraint de sortir avant la mi-temps du dernier match du groupe D de la CAN 2017 face à l’Egypte (0-1) mercredi, l’attaquant et capitaine du Ghana craignait que sa compétition soit terminée. Mais il devrait finalement être en mesure de tenir sa place dimanche lors du quart de finale face à la RD Congo.

« Les examens pratiqués à Libreville ont montré que la blessure n’était pas si grave que redouté initialement« , a rassuré la Fédération ghanéenne ce vendredi. L’ancien Rennais souffre d’une simple contusion musculaire d’après le staff médical des Black Stars. Pour rappel, le vice-champion d’Afrique a déjà perdu le latéral gauche Baba Rahman sur blessure durant la compétition.