Au terme d’un match complètement fou, le Napolitain Kalidou Koulibaly offrait la victoire à la Juventus Turin (4-3) en marquant contre son camp à la 92e minute le 31 août dernier en Serie A. Blessé et présent en tribunes ce jour-là, le défenseur central turinois Giorgio Chiellini a eu mal pour son homologue sénégalais, à qui il voue un profond respect et qu’il a tenu à réconforter dès le coup de sifflet final.

«Je repense à notre étreinte sur le terrain de l’Allianz Stadium après son but contre son camp le 31 août. Ma façon d’être et ce geste m’ont presque déplu ; peut-être aurait-il été préférable de l’étreindre dans les vestiaires et de garder ce moment entre nous. Mais c’est arrivé spontanément. J’ai cherché Kalidou, en allant le voir avec mes béquilles. La nuit précédente, il m’avait envoyé un message de ‘bonne chance’ (suite à sa grave blessure, ndlr). Avec lui, j’ai toujours eu une merveilleuse relation», a confié l’Italien dans son autobiographie.

«Un joueur si fort, une si bonne personne et à la 92ème minute d’un match crucial, il fait une erreur comme ça ! Voir le regard qu’il avait sur son visage m’a fendu le cœur. J’ai senti qu’il fallait que je dise quelques mots de réconfort, rien de plus : ‘tu es le meilleur, tout le monde fait des erreurs, continue à travailler comme tu le fais et tout se passera bien’», a rapporté le Bianconero. Des mots très touchants.

L’étreinte entre Chiellini et Koulibaly en image

Image