Les 5 Africains qui ont participé aux premiers 8es de finale aller de la Ligue des champions ont connu des fortunes diverses mardi. Si Hakimi et Partey ont tiré leur épingle du jeu, les Sénégalais auront vécu un calvaire.

Dortmund 2-1 PSG

Titulaire surprise dans le 3-4-3 concocté par Thomas Tuchel, Idrissa Gueye a confirmé ses difficultés du moment. Bousculé dans l’impact physique (seulement 45,5% de duels remportés) et auteur de plusieurs pertes de balle très dangereuses, le milieu de terrain a été noté 2/10 par L’Equipe, soit la pire note du PSG…

Côté BvB, Achraf Hakimi a en revanche crevé l’écran, lui qui a bien éteint Neymar, avec notamment un retour important devant le Brésilien avant la mi-temps. Offensivement, le piston droit marocain a pu s’en donner à cœur joie et il a initié plusieurs actions, dont celle de l’ouverture du score.

Atletico 1-0 Liverpool

Dans l’ombre, Thomas Partey a livré un très gros match dans l’entrejeu des Colchoneros et coupé de nombreuses tentatives adverses. Un centre du Ghanéen a même débouché sur une très grosse occasion pour Morata. En face, Sadio Mané a été parfaitement muselé par Vrsaljko qui a failli provoquer son expulsion avant la mi-temps et Jürgen Klopp n’a pas pris de risque en sortant le Sénégalais à la pause.

Guère plus en réussite, Mohamed Salah se procure deux situations, mais Felipe dévie de la tête la première avant la pause puis l’Egyptien ne cadre pas la seconde, de la tête, au retour des vestiaires. Klopp l’a remplacé à la 72e minute et le Pharaon est sorti avec la mine des mauvais jours. Joël Matip et Naby Keita sont quant à eux restés sur le banc.