Modeste M'Bami, Cameroun

Plus de dix jours après son décès, le 7 janvier, le corps de Modeste M'Bami a été rapatrié au Cameroun jeudi soir. Une délégation importante s’est déplacée à l’aéroport de de Yaoundé pour accueillir le défunt. Les anciens internationaux Jean II Makoun, Bill Tchato, Bernard Tchoutang, Maboang Kessack et Serge Branco étaient notamment présents, tout comme des représentants de son ancien club de Jeunesse Stars, venus avec une bannière lui rendant hommage. Un moment émouvant et marqué par une brève cérémonie religieuse puisqu’un prêtre était présent.

Vainqueur des Jeux Olympiques 2000 et finaliste de la Coupe des Confédérations 2003 avec le Cameroun et passé notamment par le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, l’ancien milieu de terrain s’est éteint au Havre, où il résidait, à l’âge de 40 ans. Son décès fait suite à une crise cardiaque qui pourrait avoir été provoquée par le Covid-19 puisqu’il avait été testé positif quelques jours plus tôt.

D’après le témoignage d’un voisin de palier recueilli par le média Africa Foot United, Mbami n’a pas eu un après-carrière facile. Ruiné depuis plusieurs années, il vivait dans un logement social et laisse derrière lui deux enfants âgés de 3 et 4 ans. Après Marc-Vivien Foé puis Valéry Mezague en 2014, il est le 3e membre de l’épopée de 2003 à s’en aller…