Dominés 2-0 au match aller en Algérie, le Stade Malien a renversé la tendance ce samedi à Bamako en s’imposant sur le même score avant de l’emporter par 3-2 aux tirs au but devant l’Entente Sétif pour la finale retour de la Coupe de la CAF. C’est un premier titre historique pour une équipe malienne en compétition de football internationale de football.


Quel retournement de situation. Battus 2-0 il y a une semaine en Algérie, le Stade Malien a renversé la situation pour s’imposer sur le même score grâce à deux buts de Bakari Coulibaly (53e) et Ousmane Bagayoko (55e sur penalty) dans un match parfaitement géré, malgré quelques frayeurs dans les dernières minutes.

L’Entente Sétif n’a jamais réussi à se montrer dangereuse, sans doute en grande partie en raison de l’absence de son joueur vedette Abdelmalek Ziaya, suspendu pour ce match retour alors qu’il avait été l’auteur des deux buts du match aller. A égalité sur l’ensemble des deux matchs, ce sont les tirs au but qui ont départagé les deux équipes. Et à ce jeu, Soumaïla Diakité le gardien du Stade Malien fut le meilleur, stoppant les tentatives de Farouk Belkaïd, de Mohamed Segher et de Lamouri Djediat.

Avec les plus de 600 000 $ promis au vainqueur, les joueurs du Mali vont disputer la Super-Coupe d’Afrique au mois de février prochain face au Tout Puissant Mazembe (RDC) qui a remporté la Champion’s league africaine.