Dans les championnats majeurs en Europe ou ceux qui sont moins médiatisés, les Africains se sont une nouvelle fois illustrés sur le rectangle vert à l’occasion d’un nouveau week-end riche en buts et en rebondissements. Les Ivoiriens ont eu des fortunes diverses, quand les Camerounais Enoh et Matip ont vu rouge. Côté Marocain, Hamdallah et Da Costa ont fait trembler les filets.


Salomon Kalou (Herta Berlin) Encore discret depuis son arrivée dans la capitale allemande, l’international ivoirien a été le grand artisan de la victoire des siens devant le VfB Stuttgart (3-2). Alors que son équipe était menée, c’est l’ancien Lillois qui a inversé la tendance pour placer la formation berlinoise sur la voie du succès.

Babacar Khouma (Fiorentina) Remuant sur le front de l’attaque de la Viola, le Sénégalais a été très en réussite face à l’Inter Milan avec à la clé un but sur une frappe limpide de l’extérieur de la surface de réparation. Monstre de puissance, il a mis au supplice une défense intériste impuissante face au festival offensif du club de Florence (3-0).

Marouane Da Costa (Sivasspor) Eloigné des terrains après une entorse à la cheville contractée en sélection, le défenseur marocain a signé son retour de la meilleure des manières avec une réalisation face à Genclerbirligi. Un but, l’unique de la rencontre synonyme de succès pour Sivasspor, qui remonte à la 11e place du championnat turc.

Gevinho (AS Roma) Soirée mitigée pour l’ailier romain. Aligné par Rudi Garcia dans le duel au sommet face à la Juventus, l’ancien Gunner s’est illustré en délivrant une passe décisive magistrale à Iturbe après une percée dont il a le secret. Remuant, il n’a cependant pas pu éviter la défaite des Romains (3-2).

Odaïr Fortes (Reims) Mal en point en Ligue 1, le club Rémois a renoué avec le succès lors de la réception de Bordeaux. Une courte mais précieuse victoire (1-0) acquise grâce un une réalisation du Cap-verdien très en vue sur son couloir droit. De quoi sortir de la zone rouge et pointer à la 16e place en Ligue 1.

Yaya Touré (Manchester City) Moins en vue en ce début de saison par rapport à ses prestations du précédent exercice, le milieu de terrain a confirmé sa montée en puissance sur la pelouse d’Aston Villa. Alors que les Citizens ne parvenaient pas à se défaire de Villans accrocheurs, c’est de son pied gauche qu’est venue la libération, après un slalom. Une réalisation teintée de puissance et technique à l’image de l’Eléphant, qui a débloqué la situation pour une équipe de City finalement victorieuse (0-2).

Sulley Muntari (AC Milan) Déjà auteur d’un but refusé lors du choc face à la Juventus, l’international ghanéen a cette fois été récompensé de son nouveau match plein contre le Chievo Verone avec une volée victorieuse en pleine lucarne. Une ouverture du score pour les Milanais qui sera suivie d’un maître coup franc de Keisuke Honda (2-0). De quoi placer les hommes de Filipo Inzaghi à la 5e place en Serie A et confirmer leur retour au premier plan.

Eyong Enoh (Standard Liège) Soirée cauchemar pour l’international camerounais. Longtemps inéligible en raison d’un souci administratif, le milieu de terrain n’a passé que 10 petites minutes sur la pelouse du Club Brugge. Le temps pour lui de recevoir un carton rouge direct qui va précipiter la chute de la formation liégeoise (3-0). Un lourd revers qui fait pointer le Standard à une peu reluisante 11e place.

Yrondu Musavu-King (Caen) Aligné en charnière pour la venue de l’OM, l’international gabonais a mis au supplice les attaquants phocéens avec un maximum de duels remportés. Le défenseur central a même pensé apporter le point du match nul aux siens sur une tête victorieuse à la suite d’un coup franc, mais les Normands se sont finalement inclinés dans le temps additionnel (2-1). Une défaite qui laisse le Stade Malherbe à la 17e place en Ligue 1.

Joël Matip (Schalke 04) Aligné en défense centrale pour le déplacement à Hoffenheim, le Camerounais a connu une soirée délicate avec deux buts encaissés en début de partie, avant de voir rouge durant la seconde période. Le club de la Ruhr s’est finalement incliné (2-1) et va devoir se passer des services du Lion Indomptables pour la prochaine rencontre.

Riyad Mahrez (Leicester) Titularisé face à Burnley, l’international algérien n’a pas manqué l’occasion de rendre la confiance à son entraîneur en inscrivant le second but des siens après avoir été passeur décisif sur l’ouverture du score du Ghanéen Jeffrey Schlupp. Réalisation qui va finalement apporter un point à Leicester après avoir concédé l’égalisation au bout du temps additionnel (2-2).