El-Hadji Diouf sénégal

Possédant une très haute estime de lui-même, El-Hadji Diouf a toujours été très sûr de lui. La preuve avec cette anecdote racontée par l’ancien ailier Michaël Isabey qui a vu débarquer le Sénégalais tout jeune à Sochaux en 1998-1999.

«Les jeunes qui s’entraînaient avec les pros se changeaient dans un autre vestiaire, à Sochaux. Mais lui, à 17 ans, ça ne l’empêchait pas de venir jongler au milieu de notre vestiaire en répétant : ‘Regardez-moi, je jouerai bientôt à Liverpool’. Le pire c’est qu’il avait raison, il a fini par y signer», a glissé Isabey dans les colonnes de L’Equipe. C’était en 2002 à l’âge de 21 ans.