Mali : les joueurs menacent de boycotter le début des éliminatoires de la CAN !

Dans un communiqué publié ce vendredi, les joueurs de l’équipe du Mali ont envoyé un avertissement aux dirigeants du football malien.

Dans une note à l’attention des dirigeants du football malien, sous-entendant la Fédération malienne de football (Femafoot) et le ministère des Sports, les joueurs ont menacé de boycotter les deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2025 en septembre. Une décision dite prise à contrecœur afin de remettre les Aigles, actuellement en crise de résultats, sur les bons rails.

“Cela doit cesser”

“Nous reconnaissons les efforts de l'État pour améliorer nos infrastructures, mais les résultats stagnent aussi à cause de la mauvaise gestion de nos dirigeants. Nous appelons les cadres de la fédération à prendre urgemment leurs responsabilités. Nous, les joueurs, sommes déterminés à représenter fièrement notre pays, mais nous avons besoin du soutien et de la vision éclairée de dirigeants résolus à hisser haut le Mali sur la scène internationale. C'est pourquoi, aujourd'hui, nous prenons nos responsabilités. Si la situation reste inchangée, nous nous réservons le droit de ne pas honorer la sélection et de ne pas participer aux prochains matchs de qualification. Par amour pour le Mali et pour notre pays, nous prenons cette décision délicate, mais nécessaire pour les prochaines générations. Cela doit cesser”, peut-on lire.

Les causes de l’ultimatum

Cette mise en garde correspond à une levée de boucliers contre la Femafoot et son ministère de tutelle. Il y a une dizaine de jours, la Femafoot avait demandé aux joueurs d’avoir un devoir de réserve après avoir fait bloc derrière leur capitaine Hamari Traoré. L’ancien Rennais avait demandé en l’occurrence aux décideurs de “prendre leurs responsabilités” (sic) suite à la contre-performance contre Madagascar (0-0), le 11 juin dernier, sur fond de mauvaise préparation dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. En effet, alors que leur vol a été reporté à plusieurs reprises, la délégation malienne était arrivée en Afrique du Sud à bord d’un vol de tierce compagnie, moins de 10 heures avant le match.

Autre point de tension, le limogeage du désormais ex-sélectionneur Eric Chelle, première victime de la trêve décevante des quarts de finalistes de la CAN 2023 (le Mali est 4e du groupe F à quatre points de la première place directement qualificative au Mondial, occupée par les Comores). Dans le nid, cette éviction n’a pas forcément été appréciée, sachant que le coach franco-malien affichait un bilan amplement positif de 13 succès en 21 matches pour 5 nuls et 3 défaites. La balle est donc dans le camp des dirigeants.

Mali : les joueurs menacent de boycotter le début des éliminatoires de la CAN !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.