L’histoire a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours et alimenté des soupçons injustifiés. Dimanche dernier, Riyad Mahrez, tout juste rentré de vacances, n’a pas pris part au Community Shield remporté par son équipe de Manchester City face à Liverpool (1-1, 5-4 t.a.b.). Après la rencontre, l’entraîneur des Skyblues, Pep Guardiola, a indiqué qu’il a pris cette décision afin de limiter les risques en cas de contrôle antidopage. Le technicien a en effet expliqué que l’ailier a récemment pris des médicaments dans le cadre d’une opération à l’œil ou au nez et que «le médecin n’avait pas envoyé les papiers nécessaires» pour permettre de les identifier.

Dans le doute, le club anglais a donc préféré que le champion d’Afrique algérien passe un test devant l’Agence britannique antidopage. Et, bonne nouvelle pour le Fennec, celui-ci s’est révélé négatif. Mahrez sera donc éligible pour le match de la 1ère journée de Premier League ce samedi contre West Ham (11h30 GMT, soit 13h30 en France) et avec la longue indisponibilité de Leroy Sané, l’ancien Havrais pourrait en profiter pour accumuler du temps de jeu.