Et si Abderrazak Hamdallah prenait part à la Coupe du monde 2022 avec le Maroc ? Plus appelé depuis juin 2019, lorsqu’il avait claqué la porte de la sélection juste avant la CAN, l’attaquant d’Ittihad FC a posé les bases d’un retour en sélection en vue du Mondial.

«Je présente mes excuses au public marocain et aux responsables pour ce qui s'est passé en 2019», a affirmé le buteur de 31 ans au micro de la chaîne MBC ce dimanche, avant d’adresser un message on ne peut plus clair au nouveau sélectionneur, Walid Regragui. «Le point noir de mon histoire, c’est ce que j'ai fait quand j'ai quitté l'équipe nationale, j'ai eu tort et je m'excuse. Si je suis sélectionné je donnerai tout, sinon je serai le premier supporter du Maroc. J’ai parlé au sélectionneur Walid Regragui. Il m’a dit qu’on pourrait écrire une nouvelle page.»

Auteur de 4 buts en 6 matchs dans le championnat saoudien, Hamdallah est plutôt en forme, mais le meilleur buteur mondial de l’année 2019 sait qu’il va se heurter à une forte concurrence puisque Youssef En-Nesyri, qui sera bien apte, et probablement Ryan Mmaee disposent d’une place assurée en pointe. Il pourrait être à la lutte avec Walid Cheddira, qui vient d’honorer ses premières capes.