Comme pressenti depuis plusieurs mois, le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a annoncé dimanche qu’il quitte son poste malgré un contrat courant jusqu’en 2022. Par la même occasion, le technicien français a expliqué que le fiasco à la CAN 2019 (élimination en 8es de finale) n’a pas pesé dans son choix, qui était entériné avant la compétition. Dans une interview accordée ce mardi au journal Le Parisien, l’ancien coach de Lille a même affirmé avoir près sa décision il y a près d’un an, suite au Mondial 2018 !

«Après la Coupe du monde 2018, j’ai trouvé un compromis avec le président de la fédération pour me laisser la possibilité d’arrêter à l’issue de la CAN 2019. Ma décision a été prise il y a presque un an et je l’aurais maintenue même si on avait été champions d’Afrique. Cela m’est déjà arrivé avec la Côte d’Ivoire quand on a gagné en 2015. Ceux qui iront faire des commentaires, en disant que je pars car on sort en huitièmes, se trompent…», a souligné le double vainqueur de la CAN, qui avait communiqué son choix à son groupe.

«Les joueurs connaissaient ma décision. Certains joueurs étaient aussi dans le même état d’esprit. C’était leur dernière CAN. Mais on avait envie de l’emporter ou tout du moins de rejoindre le dernier carré», a ajouté Renard. «J’ai passé 41 mois à la tête de la sélection et c’est déjà une belle performance comme coach car très peu ont tenu aussi longtemps. On espérait beaucoup mieux mais on n’a pas su être à la hauteur. Et dans ce genre de situation, c’est toujours l’entraîneur le principal responsable.» La fin d’une époque…