Maroc : ces 14 nouveaux joueurs appelés par Regragui en 2023

En 2023, l'équipe nationale du Maroc a vu l'arrivée de nouveaux talents sous la direction du sélectionneur Walid Regragui. Dans cet article, on fait le point sur ces 14 nouveaux Lions de l'Atlas, leur parcours jusqu'à présent, leur situation actuelle en sélection et donc par conséquent leurs chances de disputer la CAN 2023, que les Marocains débuteront le 17 janvier prochain face à la Tanzanie. 

Ayoub Amraoui

Ayoub Amraoui est jeune (19 ans), talentueux et ô combien prometteur. Mais ça ne devrait pas être suffisant pour le voir disputer la CAN. A priori en ballotage défavorable dans l'esprit de Walid Regragui, l'arrière gauche de l'OGC Nice – 7 matchs cette saison en Ligue 1 – a sans doute un avenir avec les Lions de l'Atlas mais plutôt après le tournoi continental de janvier. Pour rappel, il avait été appelé en mars mais sans entrer en jeu et n'a pas été rappelé ensuite. Son avenir immédiat se situe davantage avec les U23 et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en ligne de mire.

Ayoub Amraoui, Maroc U23
© Iconsport

Benjamin Bouchouari

Benjamin Bouchouari, 22 ans, évolue à l'AS Saint Etienne, en Ligue 2. Avec les Verts, le jeune milieu de terrain a déjà disputé 17 rencontres de championnat cette saison. Né en Belgique, Bouchouari, doté d'un gabarit de poche (1 mètre 65), avait notamment remporté la CAN U23 avec l'équipe olympique du Maroc. Appelé une seule fois, en mars, il ne compte aucune cape avec les A et devra sans doute patienter après la CAN pour devenir international.

Yassine Kechta

Lui aussi en ballotage défavorable pour disputer la CAN, Yassine Kechta a pourtant des arguments à faire valoir. Comme le fait d'avoir disputé 16 matchs de Ligue 1 cette saison avec Le Havre, le tout à seulement 21 ans. Assurément un milieu de terrain très prometteur, au profil très technique et créatif, mais son inexpérience au niveau international – il ne compte aucune cape avec les A malgré une convocation en mars – devrait le desservir dans la liste finale de Walid Regragui.

Ibrahim Salah

Ibrahim Salah, à l'inverse des trois précédents cités, pourrait disputer la CAN sans que cela ne constitue une surprise XXL. A 22 ans, l'ailier gauche a montré de bonnes choses cette saison avec le Stade Rennais (15 matchs, 4 buts toutes compétitions confondues) et sa présence dans la liste finale n'aurait rien de scandaleux. Un bémol toutefois : il n'est pas encore capé avec les A malgré trois convocations cette année, et son inexpérience pourrait jouer contre lui.

Chadi Riad

Chadi Riad incarne lui aussi la jeunesse marocaine (20 ans). Pas plus expérimenté – il est vierge de toute cape malgré une convocation en mars – ce défenseur central du Betis Séville, en prêt du FC Barcelone, a néanmoins affiché un potentiel intéressant cette saison en Liga, championnat au sein duquel il est apparu à 13 reprises. Sauf blessures potentielles à son poste, il ne devrait toutefois pas être du voyage en Côte d'Ivoire.

Abdel Abqar

Guère plus expérimenté (aucune cape avec les A), Abdel Abqar, 24 ans, a néanmoins de bonnes chances de disputer la CAN. Ce grand défenseur central d'1 mètre 88 a réalisé une belle première partie de saison avec son club du Deportivo Alaves en Liga, avec qui il est devenu un titulaire indiscutable (14 matchs disputés). Après avoir porté le maillot des équipes nationales U17, U20 et U23, Abqar devrait bientôt pouvoir honorer sa première cape, ou a minima être de l'aventure au pays des Eléphants. Il a figuré dans la plupart des listes de Regragui en 2023.

Rachid Ghanimi

Rachid Ghanimi, gardien de but de 22 ans, évolue au Rapide Oued Zem dans le championnat marocain. Vainqueur de la CAN U23 2023 et sélectionné à deux reprises avec les A', il est toutefois peu probable de le voir figurer dans la liste finale de Walid Regragui, qui ne l'a appelé qu'une seule fois, en juin, suite à un forfait. Mais au vu de son potentiel et de sa marge de progression, il devrait avoir un rôle à jouer à l'avenir avec l'équipe nationale.

Youssef El Motie

Egalement vierge de toute cape avec les A malgré une convocation en septembre suite à ses performances remarquées en Ligue des champions africaine, Youssef El Motie, portier au sein du Wydad Casablanca, ne devrait pas non plus être de l'aventure en Côte d'Ivoire. A 26 ans, le géant (1 mètre 93) El Motie ne ferait pas tâche dans le groupe marocain, mais la concurrence est rude, y compris à son poste, où un autre local, El Mehdi Benabid (FAR Rabat), lui est préféré comme numéro trois.

Ismael Kandouss

Mono-capé en juin face au Cap-Vert (0-0), Ismael Kandouss (26 ans), joueur au parcours atypique, n'a que peu de chances d'être présent à la CAN. Sa saison avec La Gantoise (17 matchs, 1 but) est pourtant convaincante, mais le défenseur de l'actuel 3ème du championnat belge n'est pas en pôle position pour disputer le prestigieux tournoi continental.

Amine Adli

Capé à 4 reprises (1 but) avec les Lions de l'Atlas depuis ses débuts en septembre, le talentueux Amine Adli (23 ans) a toutes les chances d'être titulaire à la CAN. Auteur de performances intéressantes avec son club de Leverkusen (20 matchs, 5 buts et 6 passes décisives toutes compétitions confondues), l'ancien international Espoirs français, capable de jouer sur tous les fronts de l'attaque, pourrait amener sa palette technique et ses qualités de dribbles dans le onze marocain.

Amir Richardson

Vainqueur de la CAN U23 en juin puis intégré en A à partir de septembre, Amir Richardson (3 sélections), fils de la légende de la NBA Micheal Richardson, a effectué une première partie de saison convaincante avec le Stade de Reims. Le jeune milieu de terrain est en effet apparu à 14 reprises en Ligue 1, inscrivant 3 buts et délivrant une passe décisive. Malgré sa grande taille (1 mètre 97), il dénote par sa qualité de percussion, sa mobilité et sa vision de jeu. Il devrait être dans le groupe marocain à la CAN.

Ismael Saibari

Ismael Saibari (4 capes), milieu de terrain de 22 ans évoluant au PSV Eindhoven, a lui aussi de bonnes chances de figurer dans la liste finale de Walid Regragui. Etincelant dans le championnat des Pays-Bas (14 matchs, 4 buts et 2 passes décisives), il parvient également à se distinguer positivement en Ligue des champions (10 matchs, 3 buts). Joueur fiable, aussi créatif qu'intelligent, il a un (gros) plus à apporter aux Lions de l'Atlas. Il s'est lui aussi installé en A depuis septembre après avoir soulevé quelques mois plus tôt la CAN U23.

Oussama El Azzouzi

Lui aussi issu des U23, Oussama El Azzouzi (22 ans), milieu défensif au Bologne FC (9 matchs de Serie A cette saison, 1 passe décisive), a effectué ses débuts en sélection le 17 octobre dernier à l'occasion du large succès face au Libéria (3-0). Pas rappelé en novembre, il semble toutefois encore un peu tendre pour disputer la CAN et devrait, sauf blessure ou choix surprise, rester en Italie durant le tournoi. Son potentiel intéressant devrait néanmoins lui permettre de revenir tôt ou tard défendre les couleurs du Maroc.

Sofiane Diop

Sofiane Diop (23 ans) réalise une première partie de saison discrète avec l'OGC Nice, avec seulement 9 apparitions sur les pelouses de Ligue 1. Pour autant, l'ancien international Espoirs français (13 capes, 4 capes) avait de bonnes chances de disputer la CAN, bien qu'il n'ait pas encore porté le maillot des Lions de l'Atlas (il a été appelé en novembre sans entrer en jeu). Mais ça, c'était avant de se blesser au 3e métatarse droit en championnat contre Toulouse, le 26 novembre dernier. Toujours blessé, il ne devrait pas être présent à la CAN. Rendez-vous en mars pour une première cape ?

Maroc : ces 14 nouveaux joueurs appelés par Regragui en 2023
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.