Maroc : la réponse claire de Regragui à Amrouche

En marge de la rencontre Maroc-Tanzanie de mercredi à la CAN 2023, Adel Amrouche, sélectionneur algérien de l'équipe nationale de la Tanzanie, a lancé de graves accusations contre le pays des Lions de l'Atlas.

“Mercredi, on va défier une grande nation de football, mais aussi les coulisses”, a entres autres asséné dans une phrase lourde de sens le coach d'origine algérienne à propos du Maroc, lors d'une intervention en visioconférence sur une chaîne sportive algérienne. En bref, Amrouche reproche au Maroc d'exercer une influence prépondérante au sein de la Confédération Africaine de Football (CAF), allant même jusqu'à affirmer que « la fédération marocaine de football choisit les arbitres. Elle est la décideuse au sein de l’instance africaine ». Le technicien visait via ces déclarations Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football (FRMF) et deuxième vice-président de la CAF.

“La déclaration d’Adel Amrouche ne m’intéresse pas”

Walid Regragui, présent ce mardi en conférence de presse à la veille de l'entrée en lice de son équipe, a évidemment été interrogé à ce sujet par les journalistes présents. Mais le technicien de 48 ans a préféré botter en touche. “Ce n'est pas quelque chose qui m'intéresse. (…) On est concentré à 200% sur le match. Ce qui se passe en dehors de mon travail, je laisse ça pour la FRMF“, a ainsi éludé le demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, d'un ton lapidaire. En refusant de rentrer dans ce débat potentiellement houleux, le coach Regragui a sans doute eu la réaction la plus saine en préférant rester focus sur la rencontre face aux Taifas Stars, qui donnera le ton de cette CAN 2023 où les Marocains, qui courent après le titre depuis 1976, sont très attendus.

Maroc : la réponse claire de Regragui à Amrouche
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.