Maroc : les confidences de Regragui sur le match contre la Sierra Leone

Walid Regragui, le sélectionneur de l’équipe du Maroc, a dressé un bilan de la préparation des Lions de l’Atlas en amont de la CAN 2023 qui démarre ce samedi.

Ce samedi à 20h locale (GMT), 21h en France, l’arbitre égyptien Amin Mohamed Omar sifflera le coup d’envoi du match d’ouverture de la CAN 2023, entre le pays hôte, la Côte d’Ivoire, et la Guinée-Bissau (groupe A). La Maroc, considéré comme l’un des favoris – bien que refusant cette étiquette – pour avoir été la première équipe africaine à atteindre le dernier carré d’une Coupe du monde en 2022, entrera en lice mercredi contre la Tanzanie.

Les Lions de l’Atlas ont effectué une préparation en deux temps. Une première phase au pays, puis une seconde à San-Pédro, en Côte d’Ivoire, où ils font partie des premiers arrivés, avec 10 jours d’avance sur leur premier match de poule. Jeudi, sur la pelouse du Stade Auguste-Denise, la bande à Youssef En-Nesyri a réussi son ultime test en renversant la Sierra Leone (3-1).

Dans un entretien accordé pour la Fédération royale marocaine de football (FRMF), le sélectionneur Walid Regragui a exprimé sa satisfaction. Abondant dans le sens de son milieu offensif Bilal El Khannouss, le technicien a jugé que « le cadre de préparation à San Pedro est idéal ». « Nous sommes très contents d’être venus beaucoup plus tôt. On devait jouer face à la Gambie (dimanche dernier à Salé au Maroc, ndlr), mais malheureusement, le match a été annulé à la dernière minute. Nous étions obligés de nous adapter. Cela nous a permis de gagner trois jours pour pouvoir s’adapter avec le climat de San Pedro, où il fait très chaud. C’est bénéfique pour les joueurs, afin que leurs corps s’habituent à la chaleur », a développé le stratège franco-marocain.

L’idée derrière le match contre la Sierra Leone

À l’instar de son voisin et rival l’Algérie au Togo, le Maroc a joué en pleine chaleur à San-Pédro, en prévision de son deuxième match de groupe face à la RDC le 21 janvier. « En match amical face à la Sierra Leone, disputé jeudi, nous avons essayé de jouer à un horaire qui est similaire à celui de notre deuxième match (14h locale, ndlr). On savait que la chaleur sera déterminante pour l’emporter. Ce sont des conditions difficiles pour nos joueurs, qui ont néanmoins fait le nécessaire, à savoir s’imposer et produire un jeu plaisant », a expliqué Regragui. « Certes, il reste des détails à corriger, mais nous sommes confiants en nos potentialités », a-t-il assuré.

Se sachant attendu après l’exploit au Mondial, le Maroc entend tenir son rang sur la scène continentale. « Nous avons des supporters et un peuple derrière nous. Nous ne voulons pas les décevoir », a indiqué Regragui avant d’ajouter : « Nous avons tous hâte de revivre les mêmes émotions que lors de la Coupe du monde 2022. »

Maroc : les confidences de Regragui sur le match contre la Sierra Leone
Prudence Ahanogbe