Maroc : “déclarations imprudentes et provocatrices”, Amrouche repris de volée par son président !

Adel Amrouche, le sélectionneur de la Tanzanie, a récemment fait des déclarations qui ont suscité une vive polémique au Maroc.

En marge du match face aux Lions de l'Atlas mercredi dans le groupe F de la CAN 2023, le technicien d'origine algérienne a affirmé : « La Fédération marocaine de football est une puissance prouvée dans le monde du ballon rond africain. D’ailleurs, lors du dernier match face au Maroc, ils nous ont imposé de jouer le soir alors qu’on voulait jouer en début d’après-midi. Actuellement, c’est le Maroc qui gère le football africain. Ils choisissent aussi leurs arbitres et nous, nous demeurons de simples spectateurs ».

Ces propos ont non seulement soulevé des sourcils parmi les observateurs et les fans, mais ils ont également entraîné une réaction rapide de la part de Wallace Karia, président de la Fédération tanzanienne de football. Le boss du football tanzanien s'est désolidarisé de cette déclarations et a réagi avec véhémence : « Nous ne soutenons pas la déclaration de notre entraîneur-chef Adel Amrouche après qu’il ait accusé le Maroc de diriger le football africain et de manipuler les arbitres qui officient dans ses matchs ».

“Nous respectons le Maroc pour son travail acharné”

Sur sa lancée, le dirigeant a souligné le respect de la Tanzanie envers le Maroc, en déclarant : « Nous ne soutenons catégoriquement pas cette déclaration car nous respectons le Maroc pour son travail acharné dans le développement du football et saurons quoi faire face à la déclaration imprudente et provocatrice de l’entraîneur ».

Clairement, Amrouche va donc devoir s'expliquer pour ses propos, probablement après la CAN. A moins d'un exploit des Taifa Stars en Côte d'Ivoire, son avenir en Tanzanie semble déjà commencer à être compromis. De son côté, Karia a clairement joué la carte de l'apaisement et démontré qu'il ne souhaite pas que la Fédération tanzanienne de football compromette ses bonnes relations avec son homologue du Maroc. Rappelons qu'un peu plus tôt, le sélectionneur des Lions de l'Atlas, Walid Regragui, n'a quant à lui pas souhaité commenter ces propos.

Maroc : “déclarations imprudentes et provocatrices”, Amrouche repris de volée par son président !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.