Ecarté depuis un an en raison de ses relations tendues avec Vahid Halilhodzic, Hakim Ziyech a fait son grand retour dans la première liste du nouveau sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, dévoilée ce lundi pour les matchs de préparation à la Coupe du monde 2022 contre le Chili le 23 septembre et le Paraguay le 27 septembre. Devant les médias, le technicien en a dit un peu plus sur ses premiers échanges avec le milieu offensif de Chelsea, qu'il n'a pas été difficile à convaincre de revenir !

«Quand je l’ai appelé, il a immédiatement abdiqué, il a confié qu’il était impatient de revenir en sélection… C’était une obligation de tout faire pour que Hakim revienne», a souligné l’ex-entraîneur du Wydad Casablanca, qui ne redoute pas le caractère très affirmé de sa star. «Je sais qu’il a un caractère assez fort, il peut par exemple lever la main en signe de protestation si je le remplace, c’est un joueur qui fait tout pour s’affirmer sur le terrain et jouer. On attendra le Hakim que tous les Marocains aiment … celui qui bataille sur la pelouse et qui donne tout à sa sélection. (…) Je préfère des joueurs qui discutent des décisions plutôt que des joueurs passifs qui sont de simples exécutants. Un joueur en colère après son remplacement, cela ne me dérange pas tant qu’il fait un bon match. S’il est mécontent, cela prouve qu’il veut jouer, marquer et aider l’équipe. Ce qui compte, c’est d’aider les siens à gagner et d’être à la hauteur. Quant à moi, je ne suis pas obligé de prendre un café tous les jours avec tel joueur ou tel autre pour nous comprendre. La performance sur le terrain sera seule juge».

Regragui se veut aussi rassurant quant au faible temps de jeu de Ziyech chez les Blues. «Il a beaucoup de qualité, même s’il ne joue pas toujours c’est un joueur de Chelsea, ce n’est pas un club quelconque», a relativisé le technicien.

La conférence de presse de Regragui 

YouTube video